Italie: Vague de suicides dans les prisons
Actualisé

ItalieVague de suicides dans les prisons

Un détenu de la prison italienne de Teramo (centre) s'est donné la mort mardi. C'est le 22ème suicide depuis le début de l'année.

Son décès porte à 22 le nombre de suicides dans les prisons transalpines surpeuplées depuis le début de l'année.

Gianluca Prottino, 34 ans, qui était détenu dans le quartier de haute sécurité, a utilisé ses lacets de chaussures pour se pendre. Son cadavre a été retrouvé par des agents pénitentiaires mardi à l'aube.

Incarcéré depuis octobre pour association de délinquants liée à un trafic de drogue, il était seul depuis 24 heures suite à la libération de son compagnon de cellule. Une enquête a été ouverte par le parquet de Teramo.

«La triste et dramatique régularité avec laquelle ces suicides surviennent imposent une ferme prise de conscience», a réagi dans un communiqué le secrétaire général du Syndicat autonome de la police pénitentiaire (SAPPE), Donado Capece.

«A Teramo, il y a plus de 380 détenus pour 230 places et il manque plus de 15 agents pénitentiaires», a-t-il déploré. Au niveau national, 67.000 personnes sont détenues dans les prisons italiennes pour une capacité totale de 43.000 places.

«Tout cela va l'encontre de la dignité humaine», estime Donado Capece, qui suggère notamment de remplacer la dernière année de détention par une assignation à résidence.

(ats)

Ton opinion