Actualisé 26.06.2019 à 05:52

NeuchâtelVal-de-Ruz: la vie reprend après les inondations

Les autorités neuchâteloises ont pris un train de mesures pour un retour à la normale, après la catastrophe qui a touché deux villages du canton.

Quatre jours après les inondations qui ont dévasté les villages de Villiers et de Dombresson, dans le Val-de-Ruz (NE), autorités et populations s'organisent. Des mesures ont été prises pour surmonter la catastrophe, qui a causé la mort d'une personne.

Les autorités de Val-de-Ruz ont annoncé mardi avoir mis en place une cellule psychologique. Celle-ci doit venir en soutien aux «concitoyens de tous âges se trouvant dans une situation de détresse», suite à l'épisode tragique survenu à l'est du territoire communal dans la nuit de vendredi à samedi, le débordement du Seyon provoquant quelque 300 sinistres.

Plusieurs intervenants de l'UNIP (pour unité neuchâteloise d'intervention psycho-sociale) les accueilleront ainsi au sein d'une cellule psychologique. Celle-ci sera en place au collège de Dombresson dès mercredi après-midi.

Electricité et eau

Sur le plan de l'alimentation électrique, la situation est en voie de rétablissement, estime la commune. Comme annoncé dans son communiqué, le Groupe E remet progressivement en état le réseau de distribution. Les opérations nécessiteront encore des coupures de courant intentionnelles ces prochains jours.

Au lendemain des inondations au Val-de-Ruz

Quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans les violents orages qui ont touché le Val de Ruz dans la nuit de vendredi à samedi.

Sur le front de l'eau, plusieurs grands distributeurs ont mis à disposition des palettes d'eau pour la population (2300 personnes au total). Par ailleurs, la commune de Val-de-Ruz a encore offert mardi des repas à midi et le soir. La prestation sera toutefois abandonnée à compter de mercredi. Le numéro d'aide, mis à disposition jour et nuit depuis samedi matin, sera aussi en fonction jusqu'à mercredi.

A partir de là, la population est invitée à utiliser les numéros d'urgence usuels. De plus, il est toujours possible d'amener ou d'aller chercher du petit matériel à la salle de spectacles à Dombresson, de même que d'afficher les offres de service ou de matériel ainsi que les besoins.

Attention aux arnaques

La commune lance un appel de prudence face aux arnaques. Si la catastrophe qui a touché Dombresson et Villiers a déclenché un remarquable élan de solidarité, la population n'est pas à l'abri de la malhonnêteté de certains, précise-t-elle dans son communiqué.

Plusieurs personnes ont en effet été sollicitées pour verser une contribution financière au nom des sapeurs-pompiers du Val-de-Ruz. Du coup, les autorités communales informent que ni elles, ni les organismes apparentés n'ont mis sur pied de collecte de dons d'argent.

Les personnes souhaitant verser une contribution financière afin de venir en aide aux sinistrés sont invitées à le faire via la Chaîne du Bonheur. La Croix-Rouge suisse a été mandatée pour gérer le fonds permanent pour les intempéries en Suisse, rappelle la commune.

Selon un premier état des lieux transmis lundi, les inondations ont causé des dommages pour un montant avoisinant les 10 millions de francs, le village de Villiers, situé en amont, étant le plus touché. La route du col des Pontins est par ailleurs fermée jusqu'à nouvel avis jusqu'au village du Pâquier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!