Actualisé 13.04.2006 à 14:05

Valais: professeurs et policiers travailleront plus longtemps

La retraite des enseignants et fonctionnaires valaisans sera retardée de deux ans.

Le parlement a adopté en première lecture le projet du gouvernement sur ce point précis de la loi sur le statut des institutions étatiques de prévoyance.

Les enseignants prendront désormais leur retraite à 62 ans et celle des policiers et des magistrats sera relevée de 58 à 60 ans. Cette mesure a obtenu l'approbation du parlement par 74 voix contre 42 et 8 abstentions. La proposition du gouvernement était opposée à celle de la Commission des finances (COFI).

La COFI proposait un relèvement de la retraite à 63 ans pour les fonctionnaires et les enseignants, à 61 pour les policiers et magistrats. De nombreuses propositions d'amendements avaient en outre été déposées pour ce point du projet de loi. Seuls les socialistes ont demandé, en vain, le maintien du statu quo.

550 millions à injecter

La nécessité de relever l'âge de la retraite a été reconnue par tous les autres groupes. Le président de la COFI, Philippe Es- Borrat, a illustré cette nécessité en précisant qu'actuellement la situation était de 2 assurés actifs pour 1 assuré retraité. Selon lui en 2020, il y aura 1,63 assuré actif pour 1 assuré retraité.

Le relèvement de l'âge de la retraite a fixé le montant que l'Etat injectera dans la recapitalisation des caisses à 550 millions de francs. Le parlement a en outre décidé que le taux de couverture des caisses devra être uniformisé à 80 % pour fin 2009, date à laquelle la fusion des deux institutions aura en outre été opérée.

La seconde grande modification de ce projet de loi portait sur le passage de la primauté des prestations à celle des cotisations. Le parlement a accepté ce principe par 68 voix contre 48 et 8 abstentions. Cette réforme devrait intervenir à fin 2009 au plus tard.

«De bonnes bases»

Au final, le projet de loi sur le statut des institutions de prévoyance étatiques dans sa globalité a été accepté par les députés par 96 voix contre 21 et 10 abstentions. Les socialistes s'y sont opposés au motif qu'il constitue «un démantèlement social opéré sur le dos des fonctionnaires valaisans».

L'UDC s'est abstenue lors du vote. Pour le président de la COFI, le parlement part ainsi sur de bonnes bases pour poursuivre son travail en perspective de la seconde lecture du projet. Les mesure d'accompagnement liée au relèvement de l'âge de la retraite constitueront alors le point principal des débats. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!