Neuchâtel: Valérie Garbani est toujours aussi rock'n'roll
Actualisé

NeuchâtelValérie Garbani est toujours aussi rock'n'roll

L'élue, dont les frasques avaient fait la une des journaux ce printemps, participera à la première de l'émission «MusicOmax» sur la TSR.

par
Nando Luginbuhl

– Valérie Garbani, avez-vous été surprise d'être invitée pour cette émission?

– Pas tant que ça. J'ai déjà participé cet été à une émission de la RSR sur les goûts musicaux des politiciens. Et puis le producteur de Music-Omax, Patrick Allenbach (n.d.l.r.: Monsieur «Juke Box Heroes») a les mêmes goûts que moi en matière musicale.

– Justement, vos goûts musicaux, c'est quoi?

– J'aime le hard rock, la techno industrielle, et quelques chanteurs français, comme Thiéfaine.

– Avez-vous demandé des garanties, comme le fait que l'on ne vous parle pas pendant l'émission de tout ce qui vous est arrivé au printemps?

– Non, l'émission est très peu préparée. Ce sera assez improvisé. Et si des questions me déplaisent, je ne répondrai tout simplement pas.

– Tout de même, la place d'une politicienne est-elle vraiment dans ce genre d'émissions à la télévision?

– Je ne vois pas le problème. J'ai dirigé la Culture pendant quatre ans à Neuchâtel, et je pense que c'est important que des élus politiques soient au courant de ce qui se fait au niveau musical actuel. Par ailleurs ce sera une bonne occasion de parler de tout ce qui se fait de bien à Neuchâtel en matière de culture et d'offre de concerts, notamment à la Case-à-Chocs et au Queen Kong Club.

MusicOmax sa 27 à 16 h sur TSR2

MusicOmax sa 27 à 16 h sur TSR2

Ton opinion