Valérie Lemercier espère que Céline Dion verra son film
Publié

CinémaValérie Lemercier: «J’espère que Céline Dion verra ce film un jour»

À l’affiche du film «Aline», l’actrice française incarne la star québécoise à la perfection, tout en lui rendant hommage.

par
Ludovic Jaccard
 La comédienne Valérie Lemercier a également réalisé le film «Aline», dans lequel elle tient le premier rôle.  

La comédienne Valérie Lemercier a également réalisé le film «Aline», dans lequel elle tient le premier rôle.

imago images/PanoramiC

Pour son sixième long métrage en tant que réalisatrice, Valérie Lemercier a tapé dans le mille. Un an après la date de sortie prévue, sa comédie dramatique franco-canadienne «Aline», inspirée de la vie de Céline Dion, sera enfin dans les salles dès le 10 novembre 2021. Bluffante dans la peau de la chanteuse québécoise, l’actrice française nous fait passer du rire aux larmes. On y découvre ainsi Aline, née au Québec à la fin des années 1960, au sein d’une famille nombreuse. Grâce à sa voix hors du commun, la jeune femme va connaître un destin incroyable en devenant l’une des plus grandes stars internationales de la chanson. Dans ce biopic bienveillant et sans aucune moquerie, la comédienne de 57 ans, qui s’est entourée d’acteurs québécois, s’est visiblement fait plaisir en incarnant la diva à tous les âges, grâce à différents effets spéciaux. Pari réussi.

Votre film est-il un hommage à Céline Dion?

Valérie Lemercier dans la peau de Céline Dion: la ressemblance est bluffante!

Valérie Lemercier dans la peau de Céline Dion: la ressemblance est bluffante!

DR

Oui, j’espère. Je suis devenue fan d’elle en faisant ce film. Je l’aimais déjà avant et je ne m’en suis jamais lassée, parce qu’à chaque fois qu’elle intervient quelque part, c’est toujours incroyable. On ne s’ennuie jamais avec elle. J’ai travaillé sur ce film pendant trois ans et je ne me suis jamais ennuyée. Je découvre encore des nouvelles choses sur elle que je ne connaissais pas, des chansons que je ne connaissais pas. Elle a une telle carrière! Et elle sait se renouveler.

Vous êtes très crédible dans la peau de la chanteuse. Quelles étaient les scènes les plus difficiles à tourner?

C’était compliqué de l’incarner à l’âge de 27 ou 28 ans. Je me demandais comment jouer une jeune femme. C’était plus facile d’être son personnage quand elle avait 12 ans, car on connaît mieux la gestuelle d’une ado. J’ai souvent joué des enfants sur scène.

Céline Dion n’était encore qu’en un enfant lorsqu’elle a rencontré René, son manager et futur mari.

Céline Dion n’était encore qu’en un enfant lorsqu’elle a rencontré René, son manager et futur mari.

DR

Les effets spéciaux où vous apparaissez en jeune fille sont impressionnants…

Oui, je me suis beaucoup amusée et toute l’équipe qui a fabriqué ça s’est aussi bien marrée. Les mensonges, c’est toujours amusant. C’était drôle, tout le monde me voyait à quatre pattes avec ma tête qui sortait du bureau. Il y a avait aussi des trucs tout simples comme d’avoir un grand bureau, des grands disques à dédicacer avec un gros feutre.

Quels sont vos points communs avec Céline Dion?

Je viens d’un milieu très rural, d’une famille nombreuse où on jouait tous de la musique. J’ai passé trente ans de ma vie sur scène. Céline un peu plus. J’ai commencé à 23 ans, elle à 12 ans. J’ai passé une grande partie de ma vie sur les planches, certes avec des salles bien plus petites que celles de Céline. En étant sur scène, mon corps doit être en forme. Ma voix aussi, même si je ne chante pas. Je connais aussi la solitude après le spectacle. Ça fait partie du métier. Comme elle, j’étais une enfant qu’on disait pas jolie, avec une certaine maladresse… Il y a donc des trucs qui m’ont touchée chez elle. En revanche, je suis une personne très secrète sur ma vie privée, pas comme elle. Il y a donc aussi des choses qui nous séparent.

Valérie Lemercier et Sylvain Marcel incarnent Céline et René (Aline et Guy-Claude dans le film). 

Valérie Lemercier et Sylvain Marcel incarnent Céline et René (Aline et Guy-Claude dans le film).

DR

Craignez-vous sa réaction une fois qu’elle aura vu ce film?

Pas vraiment. J’espère qu’elle le verra un jour. Je comprends qu’elle ne se précipite pas pour le faire parce que ça doit être compliqué de voir sa vie, son parcours, même si c’est un peu décalé. J’ai essayé de ne jamais la trahir et j’espère qu’elle le sentira et qu’elle verra des toutes petites choses dans le film qu’elle seule pourra comprendre.

Pourquoi avoir intitulé votre film «Aline» au lieu de «Céline»?

Parce que Céline Dion est déjà là, elle existe. Il ne peut pas y avoir deux Céline. Quand il y a eu le film «Amadeus», le biopic sur Mozart, on ne savait pas vraiment la tête qu’il avait. Dans ce cas, ça allait de mettre son nom comme titre. Mais quand on fait un biopic sur une personne encore vivante, qui n’a jamais été aussi célèbre et qui est plus jeune que moi, je ne pouvais dire que je m’appelais Céline. Ça aurait été un mensonge.

Ton opinion

3 commentaires