Actualisé 20.11.2019 à 22:09

ZurichValider ses achats grâce à son empreinte digitale

La première carte de crédit biométrique a été lancée mercredi en Suisse. Mais le recours au code PIN ne sera pas totalement abandonné.

de
ots/reg
Le capteur (petit carré noir) est placé en bas à droite de la carte de crédit.

Le capteur (petit carré noir) est placé en bas à droite de la carte de crédit.

DR

Le geste est devenu naturel sur un smartphone, pas encore sur une carte de crédit. Visa et Cornèrcard ont lancé mercredi la toute première carte de crédit en Suisse qui fonctionne grâce à l'empreinte digitale. Lors d'un achat en caisse, le client peut ainsi valider la transaction grâce à une légère pression sur un capteur de sa monnaie plastique. Ce qui évite de devoir entrer un code PIN. Mais celui-ci n'est pas totalement abandonné. Il faut entrer ce code lors de la première transaction avec son empreinte digitale, mais également lors des retraits d'argent liquide dans des distributeurs, la carte étant insérée sans que le capteur ne soit accessible.

«Les consommateurs se sentent de plus en plus à l'aise avec les nouvelles formes d'authentification biométrique et reconnaissent qu'elles leur facilitent la vie», estime la société Visa, très confiante.

Les données de l'empreinte digitale numérique sont stockées exclusivement et chiffrées sur une deuxième puce. En cas de perte ou de vol de la carte, l'empreinte n'est accessible pour personne, selon ses concepteurs. Elle peut être utilisée dans tous les terminaux classiques.

«Équilibre entre commodité et sécurité»

«Nous croyons fermement que la biométrie recèle un potentiel clé pour l'avenir du paiement, car elle offre un équilibre parfait entre commodité et sécurité», explique la société française Thalès, qui a participé au développement de la carte, l'une des premières au monde avec une telle technologie. Elle est disponible pour l'instant en édition limitée. 

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!