France: Valls prié de former un nouveau gouvernement
Actualisé

FranceValls prié de former un nouveau gouvernement

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a présenté lundi la démission de son gouvernement, a annoncé l'Elysée.

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a été chargé lundi de constituer un nouveau gouvernement après avoir présenté la démission de l'équipe de «combat» formée il y a moins de cinq mois.

Le gouvernement a fini par imploser en raison de divisions sur sa politique économique.

La composition de la nouvelle équipe sera annoncée dans la journée de mardi, précise un communiqué de l'Elysée. Manuel Valls avait remplacé Jean-Marc Ayrault le 31 mars, au lendemain de la déroute aux municipales. Sa mission: ramener de l'autorité à Matignon et de la cohésion au sein de l'exécutif.

Il a pris une décision radicale lundi, après un week-end marqué par les critiques d'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon (voir encadré). Le premier, qui a sévèrement critiqué la politique économique pilotée par l'exécutif, disait lundi matin «ignorer» s'il serait ministre mardi.

Manuel Valls va conserver son poste, puisqu'il a été chargé par François Hollande de former une nouvelle équipe. Celle-ci, précise l'Elysée, devra être «en cohérence avec les orientations» définies par le chef de l'Etat.

Formule inhabituelle

La formule est pour le moins inhabituelle dans ce type de communication. Elle illustre bien la difficulté que le gouvernement aurait eue à poursuivre sa mission dès lors que le ministre de l'Economie lui-même fustigeait la politique qu'il était chargé de mettre en oeuvre.

Benoît Hamon, ministre de l'Education qui a joint sa voix aux critiques d'Arnaud Montebourg, pourrait également faire les frais de cette remise en ordre de bataille. (afp)

Berlin refuse de commenter la démission du gouvernement

Berlin a refusé de commenter lundi la démission du gouvernement français, estimant qu'il s'agissait d'une «affaire intérieure française».

«Vous n'aurez pas de commentaire de ma part sur la démission du gouvernement français. C'est une affaire intérieure française», a déclaré le porte-parole adjoint du gouvernement allemand, Georg Streiter, pressé de questions lors d'une conférence de presse régulière. «Je pense que la chancelière Angela Merkel, qui donne actuellement une conférence de presse en Espagne, fera la même chose», a dit M. Streiter.

La chancelière est arrivée dimanche pour une visite de deux jours à Saint-Jacques de Compostelle afin notamment de préparer avec son homologue Mariano Rajoy le sommet européen du 30 août à Bruxelles, où seront attribués les principaux postes de la nouvelle Commission européenne.

Les charges de Montebourg en cause

La fronde du bouillant ministre français de l'Economie Arnaud Montebourg contre l'austérité et contre la chancelière allemande Angela Merkel a provoqué la chute du gouvernement de Manuel Valls. Le Premier ministre a été chargé de constituer une nouvelle équipe dès mardi, alors que le FN demande une dissolution de l'Assemblée nationale. Après un week-end marqué par les déclarations critiques de M. Montebourg, la sanction est tombée lundi. Le Premier ministre Manuel Valls a présenté au président François Hollande la démission de l'intégralité de son gouvernement.

Ton opinion