Actualisé 29.07.2016 à 09:45

DistributionValora a retrouvé les chiffres noirs au 1er semestre

Le groupe a enregistré un bénéfice net de 17,8 millions de francs après une perte de 26,3 millions.

Valora est spécialisé dans le commerce de détail et kiosques de gare.

Valora est spécialisé dans le commerce de détail et kiosques de gare.

photo: Keystone

Le groupe bâlois Valora, spécialiste du commerce de détail en kiosques de gare et autres lieux de haute fréquentation, est redevenu profitable au premier semestre. Il a dégagé sur les six premiers mois de 2016 un bénéfice net de 17,8 millions de francs.

Le premier semestre 2015 affichait une perte nette de 26,3 millions de francs, creusée à 28,8 millions pour l'ensemble de l'exercice. Durant les six premiers mois de cette année, le chiffre d'affaires brut de Valora a progressé de 4,4% sur un an, à 1,28 milliard de francs, indique le bilan intermédiaire publié vendredi. Le résultat brut s'est étoffé de 7,3% à 429,1 millions de francs.

Les ventes nettes ont pour leur part augmenté de 4,8% à 1,04 milliard de francs, avec à la clé un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) amélioré de 47,2% à 30,4 millions. En 2015, l'EBIT avait toutefois été plombé par des effets uniques, rappelle Valora.

Focalisation sur le détail

Au cours des dernières années, le périmètre de consolidation a subi d'importantes mutations. A l'origine plutôt grossiste, Valora se focalise toujours davantage sur le commerce de détail, avec ses kiosques et convenience shops, ses stands à bretzels et autres cafés. Le groupe est présent en Suisse, en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg.

Il s'est notamment séparé de ses affaires de grossiste de presse et de distribution d'articles de marque. Dans la même optique, il a cédé cette année le segment Naville Distribution au groupe allemand 7Days, ne gardant de Naville, principal exploitant de kiosques en Suisse romande acquis en 2014, que les activités de vente de détail.

Durant les six mois sous revue, la progression des ventes reflète notamment la tendance à la croissance déjà amorcée en 2015 en Allemagne et au Luxembourg. Le chiffre d'affaires net des ventes de détail a ainsi crû d'une année à l'autre de 3,4% à 912,9 millions de francs, celui du segment alimentaire (Food Service) de 5,3% à 124,3 millions.

Objectifs confirmés

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, Valora confirme ses objectifs d'un résultat dans le haut d'une fourchette de 65 à 70 millions de francs, y compris la déconsolidation du segment Naville Distribution dont la vente lui a rapporté quelques 23 millions de francs.

Outre les kiosques (K-Kiosk et Naville) et les bretzels (Bretzelkönig, spécialiste allemand racheté en 2012), Valora exploite notamment la chaîne de cafés Caffè Spettacolo, les magasins Press&Books (presse et livres) et les enseignes Avec (commerce de détail), situés dans les gares et les stations-service. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!