Actualisé 06.06.2011 à 20:07

Critérium du Dauphiné

Van den Broek roi de la Chartreuse

Abonné aux places d'honneur dans les grandes courses, le Belge Jurgen Van den Broeck a remporté lundi la 1ère étape du Critérium du Dauphiné à Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Souvent deuxième au cours de sa carrière, le Belge a savouré sa victoire en solitaire.

Souvent deuxième au cours de sa carrière, le Belge a savouré sa victoire en solitaire.

Le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) a revêtu le maillot de leader du Critérium du Dauphiné, devant le vainqueur de l'étape du jour, le Belge Jurgen Van den Broeck.

«C'est un coureur qui a fini cinquième du Tour (2010) et qui n'avait pas encore gagné», a relevé Vinokourov à propos de «VDB», le raccourci du nom du coureur flamand de l'équipe Omega Pharma, professionnel depuis 2004.

A 28 ans, le Belge a mis fin à cette anomalie en conclusion d'une étape qui a déjà provoqué des écarts sensibles malgré la pente modérée de la montée finale, moins de 5% sur les 10 derniers kilomètres. Mais plusieurs des têtes d'affiche de ce Dauphiné ont déjà lâché prise.

L'allure, soutenue sans être asphyxiante, a provoqué la perte du grimpeur néerlandais Robert Gesink (6e du Tour 2010), distancé d'une minute et demie sur la ligne sans être pour autant inquiet dans la perspective de la Grande Boucle.

Le champion olympique, l'Espagnol Samuel Sanchez (4e du Tour 2010), a cédé près d'une minute, tout comme l'espoir français Jérôme Coppel. Quant à l'Italien Ivan Basso, il a abandonné plus de trois minutes. Un retard supérieur à celui du porteur du maillot de leader, le Néerlandais Lars Boom, logiquement débordé dans les derniers kilomètres.

Un succès mérité

En revanche, l'Australien Cadel Evans a tenu le choc pour prendre la troisième place de l'étape, à 7 secondes seulement de «VDB». L'ex-champion du monde a devancé un petit groupe (Vinokourov, Roche, Boasson Hagen) avant l'arrivée d'un duo de jeunes coureurs, le Français Thibaut Pinot (21 ans) et le Néerlandais Rob Ruijgh (24 ans) qui ont fait mieux que les valeurs sûres (Voeckler, Brajkovic, Wiggins).

Pour gagner, Van den Broeck est parti aux 7 kilomètres à la chasse du Biélorusse Konstantsin Siutsou. Il a contré à 4 kilomètres de la ligne une attaque de Thomas Voeckler, le champion de France revenu entre-temps sur les deux hommes de tête, et a su résister pour finir au retour du grimpeur catalan Joaquin Rodriguez, pourtant avantagé par la rampe du dernier kilomètre.

«C'est un vrai soulagement d'avoir gagné», a admis le Belge, ancien champion du monde juniors du contre-la-montre et devenu au fil des années surtout un grimpeur.

Sa quatrième place au classement final du Dauphiné l'année passée avait annoncé son haut niveau du Tour (5e), pour lequel il a multiplié cette saison les stages en altitude et les reconnaissances dans les Pyrénées et les Alpes.

Comme «Vino», il s'est montré prudent quant à la suite de l'épreuve, sans vouloir se projeter au-delà du contre-la-montre de Grenoble, mercredi. Car la deuxième étape, longue de 179 kilomètres, promet peu d'écarts malgré un dernier kilomètre en montée pour rejoindre la Croix-Rousse, sur les hauteurs de Lyon, la capitale régionale.

Dauphiné Libéré. 1re étape, Albertville - St-Pierre-de-Chartreuse (144 km): 1. Jurgen van den Broeck (Be/Omega Pharma) 3h36'42. 2. Joaquin Rodriguez (Esp) à 6''. 3. Cadel Evans (Aus) à 7''. 4. Alexandre Vinokourov (Kaz). 5. Nicolas Roche (Irl). 6. Edvald Boasson Hagen (No), tous m.t. 7. Thibaut Pinot (Fr) à 13''. 8. Rob Ruijgh (PB), m.t. 9. Thomas Voeckler (Fr) à 15''. 10. Janez Brajkovic (Sln), m.t. Puis les Suisses: 34. Oliver Zaugg à 58''. 52. Steve Morabito à 1'35''. 132. Michael Schär à 6'22''. 175 classés.

Classement général: 1. Vinokourov (Astana) 3h43'09''. 2. Van den Broeck à 5''. 3. Evans à 7''. 4. Bradley Wiggins (GB) à 11''. 5. Boasson Hagen à 13''. 6. Roche à 17''. Puis: 26. Zaugg à 1'10''. 48. Morabito à 1'48''. 134. Schär à 6'55''. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!