Cyclisme : Van der Poel: «Les JO passent avant le Tour»
Publié

Cyclisme Van der Poel: «Les JO passent avant le Tour»

Le cycliste néerlandais, qui devrait participer à son premier Tour de France l’été prochain, vise également l’or olympique en…VTT.

par
Sport-Center
Le Néerlandais Mathieu van der Poel, qui brille autant en VTT que sur route, va devoir faire face à un casse-tête en 2021.  

Le Néerlandais Mathieu van der Poel, qui brille autant en VTT que sur route, va devoir faire face à un casse-tête en 2021.

KEYSTONE

Mathieu van der Poel a beau être le petit-fils de Raymond Poulidor, il s’est déjà fait un sacré nom à 25 ans. Il brille actuellement sur le circuit mondial de cyclocross, discipline où il a été sacré trois fois champion du monde (2015, 2019, 2020).

Mais l’année 2020 a surtout sacré le prodige sur le Tour des Flandres. Le Néerlandais avait pour cela décidé de faire l’impasse sur la course en ligne des Mondiaux. «Si vous remportez le Tour des Flandres, c’était le bon choix mais peut-être que cela aurait bien marché avec la course en ligne des Mondiaux dans les jambes. Bien sûr, j’ai regardé la course et je pense que cela aurait été trop difficile pour moi», a expliqué le Néerlandais au média belge «Sporza».

JO ou Tour de France?

Le polyvalent Van der Poel sera forcément l’un des cyclistes à suivre en 2021, avec notamment les Jeux olympiques où il tentera de décrocher l’or en VTT. Car le Néerlandais est également champion d’Europe de VTT cross-country 2019. «L’annulation des Jeux est un inconvénient pour moi. L’année dernière, j’étais là où je voulais être et j’étais prêt pour les Jeux. J’avais couru presque toutes les Coupes du monde, je savais où j’en étais par rapport aux autres et je me sentais bien. Un an s’est écoulé pendant lequel je suis à peine monté sur mon VTT. C’est toujours un point d’interrogation. Le rêve et l’espoir d’une médaille d’or olympique ne sont certainement pas partis, mais ce sera beaucoup plus difficile», a-t-il déclaré à «Sporza».

Le champion des Pays-Bas sur route n’a pas caché qu’il devait une participation au Tour de France à ses sponsors, confirmant que son premier TDF devrait être avalé l’été prochain, malgré l’objectif olympique.

«Le Tour de France est secondaire par rapport aux Jeux olympiques, mais je ne vais pas non plus en France pour venir pendant 10 jours puis partir avant la fin. Je pense que je dois ma participation aux sponsors. La saison va être un véritable casse-tête. Je ne sous-estime jamais l’importance des sponsors. Sans eux, il n’y a pas de sport. Mais je ne peux pas vraiment faire ce que je veux», a-t-il encore expliqué.

Ton opinion

1 commentaire