Athlétisme: Van Niekerk fait tomber le record du monde du 300m
Actualisé

AthlétismeVan Niekerk fait tomber le record du monde du 300m

Le Sud-Africain a couru en 30''81, mercredi, au meeting d'Ostrava. Le précédent record datait de 17 ans.

Wayde Van Niekerk pose fièrement devant la nouvelle marque.

Wayde Van Niekerk pose fièrement devant la nouvelle marque.

AFP

Wayde Van Niekerk a réussi la meilleure performance de tous les temps sur 300 m en 30''81, lors du meeting d'Ostrava. Le champion olympique sud-africain du 400 m a amélioré le temps de l'Américain Michael Johnson (30''85), qui datait du 10 avril 2000, et le record de la réunion qui appartenait à la légende du sprint Usain Bolt (30''97).

A un peu plus d'un mois des Mondiaux de Londres (4-13 août), Van Niekerk, qui a établi également cette année la meilleure performance sur 200 m (19''84), est en grande forme alors qu'il ambitionne d'y doubler 400 et 200 m.

«Je suis très heureux de cette performance et très honoré de faire partie un petit peu de l'histoire, ça va booster ma confiance, a-t-il expliqué. Je vais un peu me reposer maintenant parce qu'il reste encore du travail. Il faut y aller étape par étape.»

Temps médiocre pour Bolt

La légende du sprint et futur retraité Usain Bolt a remporté le 100 m du meeting d'Ostrava pour sa 9e et dernière apparition dans sa réunion fétiche dans un temps médiocre de 10''06. Auteur d'un départ catastrophique, le Jamaïcain a dû s'employer pour devancer des adversaires pourtant loin de faire partie des cadors mondiaux. A un peu plus d'un mois des Mondiaux de Londres (4-13 août), il reste donc encore beaucoup de travail pour le recordman du monde du 100 m (9''58) et du 200 m (19''19).

Bolt a ainsi fait moins bien que sa première course de l'année, début juin à Kingston (10''03) sur la ligne droite, la seule distance sur laquelle il s'alignera dans la capitale anglaise. Au moment où Justin Gatlin et Yohan Blake viennent tout juste de faire parler la poudre aux sélections américaines et jamaïcaines, Bolt a du chemin à accomplir pour ne pas rater sa sortie à Londres. «Je ne suis pas content de mon temps mais ce n'est qu'un début, j'ai eu quelques soucis de santé», a déclaré Bolt, qui disputera encore un autre 100 m, le 21 juillet à Monaco, avant les Mondiaux.

Les autres stars au rendez-vous

Les autres stars au programme du meeting se sont imposées sans soucis, le quadruple champion olympique britannique Mo Farah remportant son premier 10'000 m de 2017 (27'12''09), lui qui quittera les tartans pour le bitume après les Championnats du monde. Au javelot, l'intouchable Allemand Thomas Röhler, 2e lanceur de l'histoire, était bien trop fort pour ses adversaires (91m53), tout comme le double vainqueur des JO au triple saut, l'Américain Christian Taylor (17m57).

La seule déconvenue est venue du Kényan David Rudisha, le roi du 800 m ne prenant que la 4e place d'un 1000 m gagné par son compatriote Nicholas Kipkoech. (nxp/ats/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion