Actualisé 04.08.2009 à 12:01

étudeVanter les qualités d'un vin le rend meilleur

Lorsqu'on sert un vin à des invités ou des clients, on devrait toujours louer ses qualités.

Suivant ce conseil des scientifiques de l'EPF de Zurich, le dégustateur le trouvera meilleur, montre leur étude publiée récemment dans le magazine «Appetite».

Michael Siegrist et Marie-Eve Cousin de l'Institut pour les décisions environnementales de l'EPFZ ont fait déguster à 163 personnes un vin rouge argentin, le «Clos de Los Siete Mendoza» (2006), indique le journal en ligne de l'EPFZ, «ETH Life». L'oenologue Robert Parker a donné à ce vin la note de 92 sur 100.

Les chercheurs ont réparti les testeurs en cinq groupes: le premier a été informé de la très bonne note donnée par le spécialiste. Ils ont fait croire au second groupe que M. Parker avait donné une note nettement moins bonne, soit 72 sur 100.

Différents effets

Les deux groupes suivants ont été informés d'une appréciation positive, respectivement négative après avoir déguster le breuvage, mais avant qu'ils donnent eux-mêmes une note. Le cinquième groupe n'a reçu aucune information et a servi de groupe référence.

L'étude a montré que seules les personnes informées avant la dégustation du vin ont été influencées par l'appréciation de M. Parker. Celles qui s'attendaient à boire un bon vin lui ont donné une note nettement meilleure que celles qui s'attendaient à un vin moins bon.

Les chercheurs n'ont pas constaté une telle différence entre les deux groupes informés après la dégustation. Selon les chercheurs, cela montre que les testeurs n'ont pas voulu simplement se faire passer pour des connaisseurs.

Les critiques des oenologues influencent directement les perceptions gustatives des buveurs de vin, écrivent-ils. La prochaine étude des deux scientifiques a pour but d'expliquer pourquoi. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!