Comptes 2009: «Vaud achève sa convalescence»
Actualisé

Comptes 2009«Vaud achève sa convalescence»

L'excédent de 378,7 millions des comptes de l'Etat de Vaud attise les convoitises des partis politiques cantonaux.

Exercice 2009 est le cinquième positif après 15 ans de déficit.

Exercice 2009 est le cinquième positif après 15 ans de déficit.

Les radicaux réclament davantage d'investissements, les socialistes plaident en faveur des familles et les Verts pour le développement durable.

Ecologistes, socialistes, radicaux et libéraux saluent cet excellent résultat et les mesures supplémentaires annoncées vendredi par le Conseil d'Etat. En fonction de ses intérêts, chaque formation estime toutefois que le gouvernement doit faire davantage.

Les socialistes réclament que le canton «engage une politique publique en matière de logement» et renforce les structures d'accueil de la petite enfance. Pour soulager la classe moyenne, le PSV demande que son initiative «pour un rabais d'impôt qui protège les assurés plutôt que les actionnaires» soit soumise rapidement à votation.

Mesures trop timides

Les radicaux regrettent pour leur part le retard dans les investissements budgetés en 2009 et jugent les nouvelles mesures annoncées «timides et parfois mal orientées». Ils s'opposeront à toute nouvelle cotisation salariale pour financer les efforts prévus dans les domaines de la santé et du social.

Quant aux libéraux, ils estiment que le canton figure parmi ceux «qui taxent le moins les démunis et qui prétéritent le plus» les classes moyenne et supérieure. Ils réclament une baisse d'impôts pour ces deux dernières catégories de contribuables.

La Venoge

La marge de manoeuvre retrouvée par le Conseil d'Etat ces dernières années doit être mieux utilisée en ce qui concerne le volet écologique, préconisent les Verts. Un accent plus important doit être porté sur la renaturation des cours d'eau, de la Venoge en particulier, sur l'efficacité énergétique et sur les énergies renouvelables.

L'Alliance du Centre met en garde contre la tentation de baisser les impôts et propose de procéder à des rénovations dans le parc immobilier. Fidèle à sa ligne, le groupe A gauche toute! a annoncé qu'il refuserait les comptes pour «marquer son opposition à une politique qui ne répond nullement aux urgences sociales et écologiques de l'heure». (ap)

Ton opinion