Mobilité: Vaud exige une meilleure info de la part des CFF
Actualisé

MobilitéVaud exige une meilleure info de la part des CFF

Le canton écrit au directeur général des CFF: il estime ne pas être tenu au courant suffisamment tôt des décisions de fermeture de guichets, notamment.

par
ats
Keystone/Olivier Maire

La fermeture des points de vente CFF à Palézieux et à Ecublens-EPFL fin 2018 avait fait réagir le monde politique vaudois. Aujourd'hui, des solutions alternatives ont été mises en place avec les Transports publics fribourgeois (TPF) et les TL (Transports publics lausannois), indique jeudi Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports du canton.

Information en amont

Malgré les remèdes trouvés, Vaud souhaite à l'avenir une meilleure information. «Pas une fois que les décisions sont prises et que l'on est mis devant le fait accompli, mais en amont», poursuit le responsable pour expliquer la démarche entreprise.

Une lettre a été envoyée récemment au directeur général des CFF Andreas Meyer pour que des fermetures de guichets «fassent l'objet, à l'avenir, d'une démarche d'accompagnement». En clair, Vaud demande que les chemins de fer communiquent «plus d'une année à l'avance» aux autorités cantonales et communales la liste des points de vente menacés.

Pas de risque à court terme

De cette manière, le canton sera assuré que des solutions alternatives ont été envisagées et que les communes concernées ont été associées, relève la décision du Conseil d'Etat diffusée jeudi.

En octobre 2018, le gouvernement vaudois avait répondu aux nombreuses questions du député socialiste Stéphane Montangero qui s'inquiétait de ces fermetures. Il écrivait en particulier: «actuellement, aucune transformation de gare en station libre-service n'est prévue dans le canton de Vaud en 2019 et les prochaines années selon les renseignements demandés auprès des CFF».

Nouveaux canaux de vente

Néanmoins, les temps changent. Les CFF ont précisé au canton que plus de 85% de tous les achats se font via les canaux en libre-service. Les ventes en ligne (canal mobile) ont progressé de plus de 40% en 2016 et de plus de 32% au premier semestre 2017. Pour la première fois, davantage de billets ont été achetés en ligne et via le canal mobile qu'au guichet avec du personnel.

Ton opinion