Vaud: Vaud mise sur le vin comme carte de visite
Actualisé

VaudVaud mise sur le vin comme carte de visite

Le canton veut valoriser ses atouts via un projet d'oenotourisme. L'objectif est de fédérer son offre viticole, gastronomique, hôtelière et touristique au sens large.

par
Caroline Gebhard

«Aujourd'hui, quand on tape «oenotourisme Vaud» sur internet, rien ne sort! Il faut téléphoner à 10 ou 12 vignerons pour connaître leurs heures d'ouverture... Personne ne fait ça!» Ce constat, que l'on doit au conseiller d'Etat Philippe Leuba, ne devrait plus être qu'un mauvais souvenir d'ici à 2019. Les acteurs des secteurs concernés disposent en effet d'un délai de cinq ans pour se fédérer autour du projet Oenotourisme Vaud. Le but? Offrir un panel de toutes les attractions du canton avec un fil rouge: l'oenologie.

Pour ce faire, le projet entend rassembler non seulement les offres vinicoles du canton mais aussi la gastronomie, l'hôtellerie, la culture et le tourisme au sens large. A titre d'exemple, des paniers garnis de produits locaux sont déjà proposés au Festival d'Opéra Avenches. «Notre atout, c'est la proximité des sites: on peut boire un excellent crû au Château de Chillon puis faire 25 mn de route pour aller skier», souligne Yann Stucki, chef de projet. Doté d'un budget qui se monte, pour l'heure, à 6,4 millions de francs, le projet entend canaliser une offre actuellement fragmentée. «Il faut proposer un produit clé en mains aux touristes», insiste Philippe Leuba. L'objectif est de mettre sur pied une machine qui fonctionnera sans fonds publics d'ici à cinq ans. «Tout est là mais il faut le mettre en valeur et le promouvoir», note Philippe Thuner, président de l'Association romande des Hôteliers.

Ton opinion