Vaud : Vaudois privés de siège au TCS Suisse
Actualisé

Vaud Vaudois privés de siège au TCS Suisse

La section vaudoise du club automobile n'est temporairement plus représentée au sein du conseil d'administration du TCS Suisse. En cause: les conflits qui agitent sa tête.

par
cge
Véronique Fontana est déterminée à aller jusqu'au bout.

Véronique Fontana est déterminée à aller jusqu'au bout.

Le TCS Vaud est privé de son siège au sein du conseil d'administration du TCS Suisse, rapporte «24heures» dans son édition de mercredi. La représentation des Vaudois est suspendue. «Nous avons pris cette décision le 11 avril déjà en raison des différends qui opposent Véronique Fontana et le comité», indique le porte-parole du TCS Suisse dans les colonnes du quotidien vaudois.

Entre les deux parties, c'est la guerre ouverte depuis des semaines. Tandis que le comité a décidé de sa radiation, l'avocate lausannoise se bat activement afin d'être réélue à la présidence de la section vaudoise. Une volonté qui puise notamment sa source dans une dénonciation pénale qu'elle a déposée à l'encontre de l'ancien secrétaire général du TCS Vaud, suspecté d'avoir détourné différents objets pour un montant de 17'000 francs. Forte d'un programme de campagne, Véronique Fontana exige désormais un audit financier portant sur les cinq dernières années. Du côté du comité, on lui reproche son autoritarisme et son manque d'investissement pour la section. Ses adversaires estiment en outre que sa motivation est avant tout financière.

«Le TCS Suisse déplore la manière avec laquelle les deux parties traitent leur différend. Cette façon de faire porte préjudice à l'image et à la réputation du TCS au-delà des frontières vaudoises», confie le porte-parole du TCS Suisse à «24heures».

Ton opinion