Genève: Vélos sur les trottoirs: «la prévention ne suffit pas»
Actualisé

GenèveVélos sur les trottoirs: «la prévention ne suffit pas»

La police municipale de Chêne-Bourg a mené plusieurs actions de répression près de la Voie verte afin de verbaliser des comportements dangereux.

par
Maria Pineiro
L'interruption de la Voie verte à Chêne-Bourg pose des problèmes de cohabitation sur les trottoirs avoisinants.

L'interruption de la Voie verte à Chêne-Bourg pose des problèmes de cohabitation sur les trottoirs avoisinants.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Depuis quelques mois, la Voie verte qui relie Annemasse aux Eaux-Vives fait le bonheur des cyclistes. Tous? Non. A Chêne-Bourg, un tronçon compris entre l'avenue Bel-Air et le chemin de la Gravière n'est pas encore aménagé. Les amoureux de la petite reine doivent donc faire un détour par la route avant de rejoindre l'aménagement qui leur est dédié. Or, à l'heure de pointe du matin, il semble que les cyclistes empruntent fréquemment le trottoir de l'avenue Bel-Air.

«Nous avons reçu de nombreuses plaintes de patrouilleuses ou de parents, car c'est le chemin qu'empruntent les écoliers», détaille Roland Eggenschwiller, chef de la police municipale. Après plusieurs opérations de prévention, deux actions répressives ont été menées mi-décembre et ce mercredi matin. «Les explications données aux cyclistes n'ont manifestement pas fait leur effet, la prévention ne suffit pas, puisque nous n'avons pas constaté de changements», déplore l'officier.

Vingt-six amendes

Ainsi, mercredi matin, entre sept et huit heures, sept agents ont verbalisé les personnes circulant à vélo sur le trottoir. Au total, ce sont 26 amendes de 40 francs qui ont été infligées. Les policiers ont profité de l'occasion pour faire de la prévention en faveur des lumières sur les deux-roues.

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de la petite reine, le tronçon manquant ne devrait pas être achevé avant 2020.

Ton opinion