NOUVEL APPRENTISSAGE – Vendre des voitures à 16 ans?
Un nouvel apprentissage dans la vente automobile sera proposé dès 2022.

Un nouvel apprentissage dans la vente automobile sera proposé dès 2022.

UPSA
Publié

NOUVEL APPRENTISSAGEVendre des voitures à 16 ans?

Reto a appris qu’un nouvel apprentissage dans le domaine de la vente automobile sera proposé à partir de l’été 2022. Il se demande si, à l’avenir, des apprentis âgés de 16 ans pourront vendre des voitures onéreuses.

par
Olivier Maeder

Question de Reto à l’équipe d’experts de l’UPSA:

Mon fils est à l'école secondaire et cherche une place d’apprentissage. Il a découvert qu’un apprentissage de vendeur automobile sera proposé dès l’été prochain. En quoi consistera cette formation? Comment pourrait-il vendre des voitures à 16 ans?

Réponse d’Olivier Maeder de l’UPSA:

Cher Reto,

Merci pour votre question et merci aussi à votre fils d’envisager une carrière dans la branche automobile. Il est vrai que nous avons apporté des changements à la formation professionnelle de base dans le domaine du commerce de détail à partir de la rentrée 2022.

La principale nouveauté est l’apprentissage, sur trois ans, de gestionnaire du commerce de détail CFC Sales Automobile, c’est-à-dire une formation de base dans la vente automobile. Même à l’ère d’Internet, le conseil personnalisé reste un élément central. Il ne s’agit pas seulement de vendre le plus de voitures possible aux gens. Les nouvelles technologies de propulsion et formes de mobilité (abonnements automobiles, autopartage, etc.) entraînent des changements pour les garagistes suisses et leurs collaborateurs, qui passent de simples vendeurs et réparateurs de voitures à des conseillers globaux en mobilité.

Ce ne sont pas des paroles en l’air: à titre d’exemple, près de cent garagistes proposent aujourd’hui leurs voitures à la coopérative Mobility et des centaines d’entre eux collaborent avec le prestataire d’abonnements automobiles Carify ou mettent parfois un vélo électrique à la disposition de leurs clients comme véhicule de remplacement.

Les apprentis sont progressivement formés au processus complexe de la vente automobile.

Olivier Maeder, UPSA

Il est évident que votre fils ne devra pas vendre de voitures dès septembre 2022. À 16 ans, il manque non seulement d’expérience et de connaissances, mais aussi de crédibilité. Mais il en va de même pour les autres métiers: les apprentis de première année ne concluent pas d’hypothèques ni ne vendent de montres de luxe. Il sera donc progressivement formé au processus complexe de la vente automobile afin d’être en mesure, une fois son apprentissage terminé, de conseiller les clients de manière exhaustive sur leurs besoins en mobilité et de conclure des ventes de manière autonome.

Au cours de leur formation de gestionnaire du commerce de détail Sales Automobile, les jeunes apprennent comment conseiller et encadrer leurs clients dans le showroom, au téléphone ou en ligne. Ils évaluent les besoins de la clientèle et la conseillent dans le choix du bon véhicule et de la technologie de propulsion ou de la forme de mobilité adaptée. À cela s’ajoutent des questions portant sur le financement ou des informations relatives aux investissements supplémentaires, en fonction de la technologie de propulsion. Un véhicule électrique sans possibilité de recharge, ce n’est pas l’idéal, de même qu’un véhicule à pile à combustible sans station-service à hydrogène. Votre fils apprendra aussi à évaluer correctement un véhicule de reprise, une compétence qui n’est pas nécessaire dans les autres métiers du commerce de détail.

Les jeunes apprennent à conseiller leurs clients dans le choix du bon véhicule et de la technologie de propulsion adaptée, tout comme sur les questions portant sur le financement.

Olivier Maeder, UPSA

Comme vous pouvez le constater, le nouvel apprentissage va bien au-delà du simple processus de vente et offre des perspectives d’avenir passionnantes aux jeunes intéressés par la technique et la mobilité et fascinés par l’automobile. En effet, quel que soit le type de véhicules que nous utiliserons demain, la mobilité individuelle restera un besoin humain fondamental. C’est pourquoi les métiers de l’automobile ont de l’avenir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nombreuses formations de base, je vous recommande de visiter le site Internet suivant: metiersauto.ch.

Bonne route!

Envoyez simplement vos questions par e-mail à l’adresse autoratgeber@20minuten.ch. Les questions d’actualité les plus intéressantes, ainsi que leurs réponses, seront publiées chaque semaine sous le prénom de l’auteur dans la rubrique Lifestyle de «20 minutes».

L’Union des professionnels suisses de l’automobile (UPSA) est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion