Vendre le pain plus cher le dimanche, c'est légal
Actualisé

Vendre le pain plus cher le dimanche, c'est légal

Certaines boulangeries ouvertes le dimanche proposent des prix plus élevés que ceux pratiqués durant la semaine.

De l'ordre de 10 à 20 ct. plus cher selon les produits. La mesure divise la clientèle. Certains approuvent si elle utilisée pour payer davantage les employés qui travaillent un jour de congé. En revanche, d'autres estiment que le dimanche est un jour comme un autre. Dans tous les cas, c'est légal.

Les prix peuvent être à la hausse ou à la baisse, selon la police du commerce cantonale. Il n'y a pas de prix plancher ou maximum, sauf pour certains produits, notamment agricoles. Mais l'indication du prix doit être claire. Des contrôles sont régulièrement effectués.

(dbo)

Ton opinion