Actualisé 17.01.2013 à 22:28

Contrat de 45 mios

Vente d'armes entre la Suisse et l'Arabie Saoudite

La vente de pistolets à l'Arabie Saoudite pour 45 millions de francs occupe en ce moment les autorités suisses à Berne.

Le lobby des armes exige du Conseil fédéral qu'il donne son accord à la vente des armes à l'Arabie Saoudite.

Le lobby des armes exige du Conseil fédéral qu'il donne son accord à la vente des armes à l'Arabie Saoudite.

Le lobby des armes a envoyé une lettre au président de la Confédération Ueli Maurer, mettant le Conseil fédéral sous pression, a révélé jeudi l'émission de la télévision alémanique «10vor10». Dans cette lettre datée du 9 janvier 2013 et que l'ats a pu se procurer, le lobby exige du Conseil fédéral qu'il donne son accord à la vente des armes à l'Arabie Saoudite. Il s'agit d'éléments de pistolets fabriqués par l'entreprise suisse KRISS.

Les différentes parties des armes doivent être livrées aux Etats-Unis, où elles seront assemblées et exportées en Arabie Saoudite. La lettre précise que, «comme le client final de ces pistolets est la garde royale d'Arabie Saoudite, la vente doit être traitée par le Conseil fédéral.»

La lettre a entre autre été signée par le Cercle de travail sécurité et techniques de défense (cstd), l'association de l'industrie suisse Swissmem et l'Union suisse des arts et métiers (usam).

Risque pour la population

Le conseiller aux Etats Paul Niederberger (PDC/NW), co-président de la cstd, a expliqué dans l'émission «10vor10» qu'une interdiction de cette vente nuirait aux places de travail dans la branche de l'armement. «Nous sommes dépendants de l'exportation», a-t-il ajouté.

Chantal Galladé, présidente de la commission de sécurité du Conseil national, s'oppose quant à elle à cette vente: dans la garde royale se trouvent des unités d'élite qui peuvent être déployées contre la population saoudienne.

Par ailleurs, l'Arabie Saoudite n'est pas une démocratie et les droits de l'homme y sont violés, estime la socialiste zurichoise. De plus, il est connu que le Royaume livre des armes à la Syrie, ce qui n'est pas compatible avec la neutralité suisse, conclut-elle. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!