Actualisé

LuxeVentes record en 2016 pour Hermès

Le groupe français a passé pour la première fois la barre des cinq milliards d'euros et confirmé que sa rentabilité devrait être légèrement supérieure à celle de 2015.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

Le maroquinier-sellier Hermès a délivré un chiffre d'affaires annuel de 5,2 milliards d'euros, en progression de 7,5% sur un an et de 7,4% en données organiques, notamment grâce au succès de la maroquinerie et une croissance dans toutes les zones géographiques.

Ces ventes sont en ligne avec le consensus du fournisseur de services financiers Factset, qui tablait sur 5,19 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

«Nous avons encore une fois réalisé une performance supérieure à celle du secteur, on dépasse pour la première fois les cinq milliards et cette progression est saine, car il s'agit essentiellement de croissance organique, soit avec peu d'effets prix et périmètre», s'est félicité mercredi le président Axel Dumas lors d'une conférence téléphonique.

Maroquinerie en hausse

Par activités, la Maroquinerie et Sellerie, pilier du groupe, poursuit sur sa lancée et progresse de 14% sur l'année avec 2,6 milliards d'euros de ventes. «L'ensemble de nos modèles (de sacs) a rencontré un succès, nous enregistrons une croissance supérieure à notre croissance usuelle de la maroquinerie», a-t-il souligné.

Par zones, «les ventes ont progressé dans toutes les régions du monde, particulièrement dans nos magasins en propre. Le Japon enregistre des performances exceptionnelles malgré le renforcement du yen en cours d'année, l'Asie poursuit sa belle progression et l'Amérique aussi malgré un contexte contrasté», a résumé Axel Dumas.

Il précise que «la France a bien résisté, même si globalement elle reste 'impactée' par des flux touristiques plus faibles» liées aux effets post-attentats«.

Le groupe, qui publiera le 22 mars ses résultats annuels, confirme que sa rentabilité opérationnelle pour l'année écoulée «devrait être légèrement supérieure à celle de l'année 2015».

Pas de perspectives

Concernant 2017, Hermès ne donne pas de perspectives chiffrées mais il confirme «un objectif de progression du chiffre d'affaires »à taux constants ambitieux».

«Je reste un paranoïaque optimiste, je suis assez optimiste grâce aux fondamentaux d'Hermès qui sont bons. Dans une période forte d'incertitudes, il est difficile aussi de ne pas faire attention et de ne pas être prudents face à cet environnement, mais je pense qu'on réussira à faire mieux que le secteur», a ajouté Axel Dumas. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!