Variété française: Véronique Sanson se met à la chanson paillarde
Actualisé

Variété françaiseVéronique Sanson se met à la chanson paillarde

La chanteuse française a trouvé le moyen de faire parler d'elle. Elle a réinventé les paroles d'un morceau chanté en duo avec le politicien Jean-François Copé. A en faire pâlir Jean-Marie Bigard.

par
atk

Invitée samedi dernier au «Musik'elles», un festival musical organisé chaque année dans la ville de Meaux, Véronique Sanson s'est laisée aller en interprétant une chanson aux paroles douteuses.

En entonnant le titre «Bahia» en compagnie du maire UMP de la ville Jean-François Copé, la chanteuse a décidé d'en modifier les paroles. Sous le regard stupéfait du politicien, elle a alors commencé a chanter les phrases suivantes: «Il faut absolument que je pète, je ne sais pas ce qui m'arrête. Il faut absolument que je ch..., il faut absolument que je pète, ou sinon je vais mourir».

La scène aurait pu passer inaperçue, mais c'était sans compter sur les téléphones portables des spectateurs présents au concert qui ont mis les extraits sur la toile.

Ce n'est pas la première fois que la femme fait ce genre d'interprétation douteuse. L'artiste avait déjà chanté ce titre il y a deux ans lors d'une émission sur la radio RFM.

La prestation de Véronique Sanson en 2007, devant de jeunes oreilles innocentes de surcroît...

Ton opinion