Actualisé 08.08.2012 à 09:05

SuisseVerres d'eau ou anneaux, la pub de la discorde

Alors que les athlètes s'affrontent aux Jeux, un autre combat oppose le Comité olympique à l'association de développement Helvetas.

von
Jeremias Büchler/jbm
Le sigle olympique est une marque et ne devrait pas être copié.

Le sigle olympique est une marque et ne devrait pas être copié.

L'organisation d'entraide suisse Helvetas a voulu surfer sur la vague olympique pour l'une de ses publicités. Objectif: sensibiliser le public au problème de l'eau en Afrique. Mais le Comité international olympique ne goûte guère l'encart qui a paru dans des journaux alémaniques.

La raison? Cinq verres d'eau qui représentent le sigle olympique. «Tout ce qui ressemble à trois anneaux en haut et deux anneaux en dessous viole notre marque et doit être dénoncé», confie Gian Carlo Schmid, de Swiss Olympic. Et même si les Jeux battent leur plein, les services juridiques du CIO ne sont pas en vacances. Ils veulent éviter un précédent, même pour un petit poisson comme Helvetas.

L'association a retiré l'objet du délit de son site internet, selon Matthias Herfeldt, porte-parole d'Helvetas. Pour le CIO, l'affaire est donc close.

Contactée par «20 Minuten», une spécialiste en droit des marques n'y voit pas une contrefaçon. Tout au plus, le CIO pourrait se plaindre qu'un tiers ait profité de sa réputation.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!