Initiative populaire: Vers un ancrage du secret bancaire dans la Constitution?
Actualisé

Initiative populaireVers un ancrage du secret bancaire dans la Constitution?

La Lega dei Ticinesi et l'UDC tessinoise ont lancé mardi à Lugano une initiative populaire fédérale pour ancrer le secret bancaire dans la Constitution.

Les deux partis entendent récolter les 100 000 signatures nécessaires d'ici l'automne prochain.

«Notre initiative revêt une importance capitale et il faut qu'elle aboutisse avant que le Conseil fédéral ne signe des accords bilatéraux», a déclaré en conférence de presse le président de la Lega Giuliano Bignasca. Il espère que le Tessin fournira à lui seul 25 000 signatures, d'ici juillet 2009 déjà. Et en automne, les 100 000 paraphes nécessaires devraient avoit été récoltés dans tout le pays. Le délai légal pour la récolte des signatures court jusqu'au 1er octobre 2010.

«Si le Conseil fédéral voit que la population suisse veut le secret bancaire, il saura ce qu'il faut faire car finalement ce sont 100 000 emplois qui sont en jeu et des recettes fiscales par millions», a ajouté Bignasca.

Pour sa part, le président de l'UDC tessinoise, Pier Rusconi, espère que l'UDC suisse va soutenir l'intiative. En Suisse romande, les sections cantonales UDC de Vaud, Neuchâtel et Fribourg ont d'ores et déjà promis leur appui. (ap)

Ton opinion