Corée du Nord: Vers un nouveau test nucléaire?
Actualisé

Corée du NordVers un nouveau test nucléaire?

Les Etats-Unis soupçonnent Pyongyang de se préparer à un nouveau test souterrain, le sixième de son histoire.

Selon les Etats-Unis, le régime de Kim Jong-Un pourrait être sur le point de procéder à un nouvel essai nucléaire souterrain. (Photo d'archives)

Selon les Etats-Unis, le régime de Kim Jong-Un pourrait être sur le point de procéder à un nouvel essai nucléaire souterrain. (Photo d'archives)

AFP

Les militaires américains ont observé une «activité» autour des sites d'essai nucléaire en Corée du Nord, laissant penser que Pyongyang se prépare à un nouveau test, a affirmé jeudi un responsable américain.

«Autour des sites où nous observons les essais, nous avons vu un niveau d'activité qui est similaire à ce qui s'est passé avant les précédents tests», a précisé ce responsable, sous couvert de l'anonymat.

La chaîne de télévision Fox News a affirmé jeudi que la Corée du Nord faisait les derniers préparatifs pour le sixième essai nucléaire souterrain de son histoire. «L'essai pourrait avoir lieu avant la fin du mois», a affirmé un responsable américain anonyme à Fox.

Cette dernière a également indiqué qu'un avion militaire américain capable de recueillir des échantillons d'air avait été dépêché dans la région, pour pouvoir recueillir des informations sur un éventuel test.

Les Américains prêts à une action militaire?

La Corée du Nord a procédé à deux essais nucléaires souterrains en 2016. Le régime de Pyongyang veut se doter de missiles nucléaires intercontinentaux capables de frapper les Etats-Unis.

Il a fait de gros progrès dans le développement de ses programmes nucléaire et balistique. Mais il ne dispose pas encore de missile intercontinental. Des questions se posent notamment sur sa maîtrise de la technologie de rentrée dans l'atmosphère.

Le président américain Donald Trump a assuré qu'un missile nord-coréen n'atteindrait jamais le territoire américain. Et le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson n'a pas exclu la semaine dernière la possibilité d'une action militaire américaine contre Pyongyang, si le régime continuait à avancer dans son programme de missiles nucléaires.

Condamnation de l'ONU

Par ailleurs, le Conseil de sécurité de l'ONU a «fermement condamné» jeudi les essais balistiques menés les 19 et 21 mars par la Corée du Nord, dénonçant son attitude «de plus en plus déstabilisante».

«Les membres du Conseil ont exprimé leur grave inquiétude envers l'attitude de plus en plus déstabilisante de la République populaire de Corée et son mépris flagrant et provocateur pour le Conseil de sécurité», souligne un communiqué du Conseil.

Le Conseil a rappelé son soutien à une solution politique à ce dossier, enjoignant à nouveau Pyongyang à montrer «un engagement sincère pour la dénucléarisation». La Corée du Nord a raté mercredi un nouvel essai de missile, deux semaines après le lancement de quatre engins présenté par Pyongyang comme un exercice en vue d'une attaque contre les bases américaines au Japon, selon Séoul et Washington.

Dimanche, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait également supervisé en personne un essai présenté comme «réussi» d'un nouveau moteur de fusée, engin qui peut aisément être modifié afin d'être utilisé sur un missile. Le régime reclus doté de l'arme nucléaire est sous le coup de plusieurs volées de sanctions de l'ONU à cause de ses programmes nucléaire et balistique. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion