Vers un nouvel accord sur le climat?
Actualisé

Vers un nouvel accord sur le climat?

Le commissaire européen à l'Environnement Stavros Dimas a salué samedi le 4e rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Il a plaidé pour le lancement lors de la conférence de Bali de négociations pour «un nouvel accord complet et ambitieux sur le climat».

«Il est capital que les décideurs lisent ce rapport de synthèse avant la conférence de Bali sur le changement climatique qui commence dans deux semaines», a déclaré M. Dimas dans un communiqué.

Le 4e rapport du Giec, Prix Nobel de la Paix en 2007, présenté officiellement samedi à Valence, reprend l'essentiel de ses conclusions publiées en trois volets depuis janvier:

Le changement climatique est dû avec une quasi-certitude à l'homme, la hausse de température pourrait atteindre jusqu'à 6,4 degrés en 2100 par rapport à 1990 - plus sûrement se situer entre 1,8 et 4 degrés - et canicules, sécheresses et inondations devraient se multiplier. Enfin, les conséquences de ces changements risquent d'être «soudaines ou irréversibles», ont prévenu les experts.

Réductions réalisables

«La communauté internationale doit répondre à cet appel scientifique à agir en acceptant de lancer à Bali des négociations pour un nouvel accord complet et ambitieux sur le climat», a ajouté le commissaire Dimas.

«Des efforts seront nécessaires de la part de tous les principaux émetteurs (de gaz à effet de serre) si nous voulons avoir une chance de contrôler le changement climatique avant qu'il ne soit trop tard», a-t-il souligné, notant que «la bonne nouvelle» était que «des coupes importantes dans les émissions sont à la fois technologiquement réalisables et économiquement abordables».

Les ministres de l'Environnement et leurs experts se retrouvent du 3 au 18 décembre en Indonésie pour s'accorder sur les suites à donner au protocole de Kyoto de lutte contre l'effet de serre, dont la première phase d'engagement expire en 2012.

L'UE s'est engagée à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, et de 30% en cas d'accord international.

(ats)

Ton opinion