Actualisé 20.09.2018 à 09:21

SuisseVers un permis de conduire numérique

Les futurs permis de conduire pourraient incorporer une puce électronique comportant les données du conducteur.

de
smk/nxp
Les futurs permis pourrait inclure une puce électronique, à l'image des cartes bancaires.

Les futurs permis pourrait inclure une puce électronique, à l'image des cartes bancaires.

Keystone

Tout détenteur d'un permis de conduire doit annoncer son déménagement au service cantonal de la circulation. Quiconque ne le fait pas dans les 14 jours risque une amende. Idem pour un changement de nom après un mariage.

Des tracasseries administratives auxquelles le conseiller national Franz Grüter (UDC/LU) entend mettre fin avec le permis de conduire numérique. Il a déposé mercredi une motion en ce sens, explique le Blick. Sa proposition est soutenue par une quarantaine de parlementaires issus principalement des rangs de la droite.

Comme une carte bancaire

Ces versions numériques faciliteraient la modification des données personnelles mais elles permettraient également de constituer un registre des autorisations et des mauvais conducteurs. «Le tout en temps réel, sans échange de données et d'informations fastidieux», souligne le conseiller national lucernois.

Le futur permis pourrait ressembler à sa version actuelle, mais inclure une puce informatique où seraient enregistrées les données du conducteur. L'accès serait crypté par un code PIN et pourrait être bloqué en cas de multiples tentatives erronées.

Peut-être sur smartphone

Franz Grüter voit encore plus loin. «Chaque conducteur et propriétaire d'un véhicule pourrait même sauvegarder ses données sur son smartphone.» Une solution déjà à l'étude en Grande-Bretagne.

La protection des données pourrait en outre être améliorée puisque les données du véhicule et du détenteur seraient séparées, ajoute celui qui est également vice-président d'ICT Switzerland, l'association faîtière du secteur suisse des technologies de l'information et des télécommunications.

Une séparation appelée à gagner en importance avec l'apparition de véhicules autonomes susceptibles de communiquer entre eux pour éviter des accidents. C'est bien entendu de la musique d'avenir, convient Franz Grüter, «mais des solutions innovantes dans le domaine de l'immatriculation électronique des véhicules renforceraient la place économique suisse à l'international.»

Le conseiller national Franz Grüter (UDC/LU)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!