Succession Couchepin: Vers une double candidature radicale, selon Fulvio Pelli

Actualisé

Succession CouchepinVers une double candidature radicale, selon Fulvio Pelli

Le groupe libéral-radical présentera en principe une double candidature à la succession de Pascal Couchepin au Conseil fédéral.

Selon le président du PLR Fulvio Pelli, c'est la règle de proposer un tel ticket quand un parti prétend clairement à un siège.

Lui-même ne devrait pas y figurer. «Je sais seulement que je ne désire pas moi-même être candidat», répète le Tessinois dans une interview à la «NZZ am Sonntag». Le conseiller national ne pense pas non plus que la section cantonale transalpine, qui doit décider si elle présente ou non un candidat, le désignerait contre son gré.

Evoquant la foison de candidats libéraux-radicaux, ce qu'il ne considère pas encore comme un handicap au premier tour, Fulvio Pelli imagine une exception à son idée de double candidature. «Si plusieurs candidats de divers partis devaient se présenter le 16 septembre, nous devrions alors revoir notre stratégie et éventuellement renoncer à un ticket double», déclare le président.

Fulvio Pelli ne semble cependant pas trop croire à un tel scénario. Il ne serait pas surpris que même le PDC renonce finalement à contester aux libéraux-radicaux le siège romand de Pascal Couchepin. Rappelant que le PLR est plus fort que le PDC, le Tessinois relève que ce rapport de force est d'autant plus vrai au Tessin et en Suisse romande où le PLR est carrément le parti le plus important.

»Si j'étais démocrate-chrétien et voulais contester le second siège libéral-radical au gouvernement, je concentrerais mes efforts sur la succession d'Hans-Rudolf Merz», déclare Fulvio Pelli à l'hebdomadaire zurichois. Les chances du PDC sont meilleures du côté alémanique, note-t-il.

(ats)

Ton opinion