Suisse: Vers une libéralisation du poker
Actualisé

SuisseVers une libéralisation du poker

Des petits tournois de poker devraient pouvoir se tenir hors des casinos. le National a transmis mercredi tacitement une motion en ce sens.

Depuis un arrêt du Tribunal fédéral de mai 2010, il est interdit de jouer au poker en dehors des réunions de famille, des cercles d'amis et des maisons de jeu. Comme les casinos suisses ne jugent pas rentables les petites mises, les adeptes de petits tournois doivent se tourner vers les maisons de jeu étrangères ou aller jouer sur Internet. Avec le risque de sombrer dans l'enfer du jeu.

Avec la motion, le gouvernement va devoir corriger le tir. La libéralisation devra tenir compte des principes valant pour les autres jeux d'argent: protection des joueurs parfois jeunes, prévention de la dépendance au jeu, affectation d'une grande partie des bénéfices à des buts d'intérêt public (notamment le financement de l'AVS).

Seuls les tournois organisés dans des locaux accessibles au public devront être autorisés. Les compétitions automatisées ou organisées sur Internet ou téléphone mobile seront exclues, précise la motion.

Le Conseil fédéral aurait préféré ne pas avoir les mains liées, a relevé la ministre de la justice Simonetta Sommaruga. L'administration planche en effet déjà sur une révision de loi après l'adoption par le peuple le 11 mars de l'article constitutionnel concernant les jeux d'argent et aurait aimé que le Parlement attende le projet. (ats)

Ton opinion