Transport de hooligans: Vers une limitation des trains et bus spéciaux
Actualisé

Transport de hooligansVers une limitation des trains et bus spéciaux

L'obligation d'utiliser des trains et des bus spécialement affrétés pourrait être limitée à des groupes de supporters sportifs au lieu de s'appliquer à tout fan de foot ou de hockey.

La commission de la politique de sécurité du National demande à celle des transports, compétente pour ce dossier, de se pencher sur la question.

Outre l'assouplissement de l'obligation de prendre des trains et des bus spéciaux, la commission souhaite aussi que la notion de sécurité et d'ordre public fasse l'objet d'un examen approfondi, a-t-elle communiqué mardi. Pour le reste, elle se rallie dans sa grande majorité au projet du Conseil fédéral permettant d'exclure les hooligans des transports publics.

La révision de loi sur le transport de voyageurs autoriserait les entreprises concernées à restreindre, voire refuser aux supporters sportifs la possibilité de voyager par des moyens réguliers.

Ces entreprises devraient en contrepartie leur proposer de les acheminer par des trains ou des bus affrétés ou spéciaux, à des prix attrayants. Le projet prévoit aussi, dans certaines conditions, de rendre les clubs sportifs responsables des dommages corporels ou des dégâts matériels causés par leurs fans lors des voyages en transports publics.

Ce projet est censé améliorer la situation, en combinaison avec le concordat intercantonal instituant des mesures contre le hooliganisme. Ce dernier prévoit en particulier l'obligation d'obtenir une autorisation pour les matchs à risques.

Pour leur part, les CFF prévoient de transformer les trains spéciaux. Les voitures seront conçues de telle manière que le conducteur de locomotive pourra ignorer l«usage intempestif du frein d«urgence. Le mécanisme de fermeture sera adapté pour que les portes ne s«ouvrent plus que d«un seul côté. Et les fenêtres seront modifiées afin que l«on ne puisse plus jeter des objets au-dehors. (ats)

Ton opinion