Fiscalité écologique: Vers une nouvelle taxe sur l'essence
Actualisé

Fiscalité écologiqueVers une nouvelle taxe sur l'essence

Le Conseil fédéral devrait mettre son projet de réforme fiscale écologique en consultation en mars.

Dans une interview publiée jeudi par l'«Argauer Zeitung», la ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf avance de nouveaux chiffres concernant les répercussions sur le porte-monnaie des Suisses.

La taxe sur le CO2 sur les combustibles devrait être maintenue et rehaussée périodiquement. Rayon carburants, deux variantes sont à l'étude, avec ou sans taxe. Selon les modèles en consultation, la charge supplémentaire pourrait être d'ici 2030 de 44 à 89 centimes par litre d'huile de chauffage et d'au plus 26 centimes par litre d'essence, affirme la grande argentière.

Une taxe sur l'électricité devrait en outre être introduite. L'imposition des énergies renouvelables devra encore être discutée par le Conseil fédéral, précise la ministre des finances tout en soulignant que l'important, selon elle, est de pouvoir réduire la consommation. Et de parler d'un surcoût maximum de 5 centimes par kilowattheure.

Lors de la conférence de presse du Conseil fédéral contre l'initiative des Vert'libéraux visant à remplacer la TVA par une taxe sur l'énergie, d'autres chiffres avaient été avancés concernant le projet de réforme fiscale énergétique.

Une hausse de 30 centimes par litre d'essence et de 35 à 55 centimes par litre d'huile de chauffage avait été évoquée. Ces chiffres se rapportaient à un projet «avant consultation» datant d'avril 2014. (ats)

Ton opinion