Actualisé 26.03.2011 à 14:19

GP d'Australie

Vettel et Hamilton sur la première ligne

Le champion du monde Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des qualifications du GP d'Australie à Melbourne.

En Australie, Vettel a obtenu la 16e pole position de sa carrière avec un chrono de 1'23''529. L'Allemand est le seul à être descendu sous la barre des 1'24''. Hamilton, avec une McLaren revigorée, a établi un temps de 1'24''307, ce qui en dit long sur la domination de Vettel.

Les coéquipiers respectifs des deux occupants de la première ligne de départ se retrouveront juste derrière, Webber étant 3e devant Button. Fernando Alonso (Ferrari) ne partira qu'en troisième ligne: il attendait sans doute mieux. Il aura à ses côtés le surprenant Russe Vitaly Petrov (Lotus-Renault GP).

Buemi en 10e position

La saison a débuté sur une note très positive pour Sébastien Buemi, qui s'élancera de la cinquième ligne après avoir signé le 10e temps. Au volant de sa Toro Rosso-Ferrari, le pilote vaudois s'est hissé de justesse en Q3, devançant d'un rang Michael Schumacher (Mercedes). Le Suisse a aussi dominé son coéquipier espagnol Jaime Alguersuari (12e), ce qui est toujours bon pour la confiance.

Chez Sauber, Kamui Kobayashi (Jap) a obtenu le 9e temps et sera placé sur la cinquième ligne avec Buemi. Le rookie mexicain Sergio Perez sera pour sa part en septième ligne (13e chrono).

La grille de départ

1. Sebastian Vettel (All), Red Bull-Renault, 1'23''529 (moyenne: 228,553 km/h). 2. Lewis Hamilton (GB), McLaren-Mercedes, 1'24''307. 3. Mark Webber (Aus), Red Bull-Renault, 1'24''395. 4. Jenson Button (GB), McLaren-Mercedes, 1'24''779. 5. Fernando Alonso (Esp), Ferrari, 1'24''974. 6. Vitaly Petrov (Rus), Lotus-Renault GP, 1'25''247. 7. Nico Rosberg (All), Mercedes, 1'25''421. 8. Felipe Massa (Br), Ferrari, 1'25''599. 9. Kamui Kobayashi (Jap), Sauber-Ferrari, 1'25''626. 10. Sébastien Buemi (S), Toro Rosso-Ferrari, 1'27''066. Eliminés en Q2: 11. Michael Schumacher (All), Mercedes. 12. Jaime Alguersuari (Esp), Toro Rosso-Ferrari. 13. Sergio Perez (Mex), Sauber-Ferrari, 1'26''108. 14. Paul di Resta (GB), Force India-Mercedes. 15. Pastor Maldonado (Ven), Williams-Cosworth. 16. Adrian Sutil (All), Force India-Mercedes. 17. Rubens Barrichello (Br), Williams-Cosworth. Eliminés en Q1: 18. Nick Heidfeld (All), Lotus-Renault GP. 19. Heikki Kovalainen (Fin), Team Lotus-Renault. 20. Jarno Trulli (It), Team Lotus-Renault. 21. Timo Glock (All), Virgin-Cosworth. 22. Jérôme d'Ambrosio (Be), Virgin-Cosworth. 23. Vitantonio Liuzzi (It), HRT-Cosworth. 24. Narain Karthikeyan (Inde), HRT-Cosworth).

Liuzzi et Karthikeyan ne sont pas qualifiés pour la course de dimanche. Leur meilleur temps respectif est au-delà de la limite des 107% par rapport au temps de la pole établi par Vettel. Pour être admis au départ, il fallait un chrono de 1'31''266. Le meilleur temps de Liuzzi est de 1'32''978) et celui de Karthikeyan de 1'34''293. (si)

Suivez la course en direct sur 20 minutes on line dimanche matin dès 7h50.

«C'était le maximum qu'on pouvait espérer, peut-être même un petit peu plus que le maximum. Etre en Q3, dans les 10 premiers, je suis très satisfait, très content. L'écurie a travaillé dur, tout l'hiver. C'est vraiment la première voiture qu'ils construisent de A à Z», a remarqué Buemi. «C'est une performance. On se retrouve devant les Force India et les Williams, devant une Sauber, qui sont nos concurrents, devant la Mercedes de Schumacher. Rosberg n'est pas loin devant, à 2 ou 3/10e. On a un tout petit budget. Réussir à se battre contre une grande écurie comme ça est quand même bien !», a-t-il ajouté. «Maintenant, il va falloir qu'on tienne la distance (sur la saison). Le plus dur sera de réussir à apporter des nouveautés sur la voiture pour garder le contact avec ces écuries», a remarqué le Suisse.

«C'était le maximum qu'on pouvait espérer, peut-être même un petit peu plus que le maximum. Etre en Q3, dans les 10 premiers, je suis très satisfait, très content. L'écurie a travaillé dur, tout l'hiver. C'est vraiment la première voiture qu'ils construisent de A à Z», a remarqué Buemi. «C'est une performance. On se retrouve devant les Force India et les Williams, devant une Sauber, qui sont nos concurrents, devant la Mercedes de Schumacher. Rosberg n'est pas loin devant, à 2 ou 3/10e. On a un tout petit budget. Réussir à se battre contre une grande écurie comme ça est quand même bien !», a-t-il ajouté. «Maintenant, il va falloir qu'on tienne la distance (sur la saison). Le plus dur sera de réussir à apporter des nouveautés sur la voiture pour garder le contact avec ces écuries», a remarqué le Suisse.

«C'était le maximum qu'on pouvait espérer, peut-être même un petit peu plus que le maximum. Etre en Q3, dans les 10 premiers, je suis très satisfait, très content. L'écurie a travaillé dur, tout l'hiver. C'est vraiment la première voiture qu'ils construisent de A à Z», a remarqué Buemi. «C'est une performance. On se retrouve devant les Force India et les Williams, devant une Sauber, qui sont nos concurrents, devant la Mercedes de Schumacher. Rosberg n'est pas loin devant, à 2 ou 3/10e. On a un tout petit budget. Réussir à se battre contre une grande écurie comme ça est quand même bien !», a-t-il ajouté. «Maintenant, il va falloir qu'on tienne la distance (sur la saison). Le plus dur sera de réussir à apporter des nouveautés sur la voiture pour garder le contact avec ces écuries», a remarqué le Suisse.

«C'était le maximum qu'on pouvait espérer, peut-être même un petit peu plus que le maximum. Etre en Q3, dans les 10 premiers, je suis très satisfait, très content. L'écurie a travaillé dur, tout l'hiver. C'est vraiment la première voiture qu'ils construisent de A à Z», a remarqué Buemi. «C'est une performance. On se retrouve devant les Force India et les Williams, devant une Sauber, qui sont nos concurrents, devant la Mercedes de Schumacher. Rosberg n'est pas loin devant, à 2 ou 3/10e. On a un tout petit budget. Réussir à se battre contre une grande écurie comme ça est quand même bien !», a-t-il ajouté. «Maintenant, il va falloir qu'on tienne la distance (sur la saison). Le plus dur sera de réussir à apporter des nouveautés sur la voiture pour garder le contact avec ces écuries», a remarqué le Suisse.

«C'était le maximum qu'on pouvait espérer, peut-être même un petit peu plus que le maximum. Etre en Q3, dans les 10 premiers, je suis très satisfait, très content. L'écurie a travaillé dur, tout l'hiver. C'est vraiment la première voiture qu'ils construisent de A à Z», a remarqué Buemi. «C'est une performance. On se retrouve devant les Force India et les Williams, devant une Sauber, qui sont nos concurrents, devant la Mercedes de Schumacher. Rosberg n'est pas loin devant, à 2 ou 3/10e. On a un tout petit budget. Réussir à se battre contre une grande écurie comme ça est quand même bien !», a-t-il ajouté. «Maintenant, il va falloir qu'on tienne la distance (sur la saison). Le plus dur sera de réussir à apporter des nouveautés sur la voiture pour garder le contact avec ces écuries», a remarqué le Suisse.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!