Actualisé 06.12.2006 à 19:38

Victime d'un fusil gardé à la maison

Trois hommes ont comparu hier devant le tribunal pour homicide par négligence.

Les faits datent de janvier 2003: un ado avait tué un copain âgé de 15 ans en manipulant un fusil chargé. Cet adepte du tir, mineur, pouvait garder son arme chez lui. La première journée de ce procès émotionnel a été marquée par le témoignage du père de la jeune victime.

Les trois personnes sur le banc des accusés sont le président de la Société de tir de Courgenay-Courtemautruy (JU), une personne qui faisait office de surveillant au stand, ainsi que le père de l'auteur du coup de feu mortel. Les accusés sont jugés pour leurs responsabilités en amont du drame. Le procès se poursuit aujourd'hui.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!