Vianney - Victime d’un «déferlement de haine» sur Twitter

Publié

VianneyVictime d’un «déferlement de haine» sur Twitter

Vianney a confié qu’il recevait énormément de critiques sur le réseau social, depuis sa participation à «The Voice». Il s’en fiche complètement.

Le jury de «The Voice» en 2021: Florent Pagny, Amel Bent, Vianney et Marc Lavoine (de g. à dr.).

Le jury de «The Voice» en 2021: Florent Pagny, Amel Bent, Vianney et Marc Lavoine (de g. à dr.).

Franck Castel/ITV/TF1

Depuis sa médiatisation grâce au télécrochet de TF1, le chanteur de 30 ans est plus exposé que jamais. Chacun de ses passages ainsi que ses faits et gestes dans l’émission sont scrutés, décortiqués, analysés et bien souvent critiqués. En mal. Pas de quoi pourtant inquiéter Vianney.

«Je n’ai jamais prêté attention aux vents contraires, et en cas de coup dur, je sais que je peux tenir», a-t-il asséné dans le magazine «Psychologies». Le Français a également reconnu que, depuis qu’il avait rejoint le jury du programme, il avait droit à des «déferlements de haine sur Twitter»: «Ça blesse mes proches, mon équipe... Moi, pas. J’ai décidé que je n’en avais rien à faire. C’est comme si la vie me glissait dessus.» Les rares fois où l’interprète de «Beau-Papa» estime que les choses ne vont pas, il change simplement de cap. «Je me suis toujours donné cette liberté: dire stop, penser à moi, réorienter», a-t-il encore affirmé, tout en précisant que récemment il avait rencontré une réflexologue qui lui avait dit qu’il «stockait» au fond de lui les mauvaises énergies pour ne pas qu’elles touchent ses proches.

Amel Bent, autre membre du jury de «The Voice», est aussi souvent très critiquée sur le Net. «Avec la diffusion de l’émission, je suis même obligée de couper mes réseaux sociaux le week-end, à cause des haters. C’est un auditoire qui n’est pas toujours bienveillant. Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’à la télé, je me censure. En vrai, je suis pire», a-t-elle raconté à «Télé-Loisirs».

(fec)

Ton opinion

69 commentaires