Actualisé 25.03.2012 à 07:36

Mexique

Victimes des «narcos» reçues par le pape

Benoît XVI s'est entretenu samedi avec plusieurs victimes des cartels de la drogue, lors de sa visite au Mexique. Il a également évoqué indirectement les abus sexuels sur mineurs.

Benoît XVI et le président mexicain Felipe Calderon ont rencontré des victimes des barons de la drogue

Benoît XVI et le président mexicain Felipe Calderon ont rencontré des victimes des barons de la drogue

Le pape Benoît XVI a rencontré samedi des victimes des cartels de la drogue lors de sa visite au Mexique. Il a également lancé un appel pour «protéger» les enfants, alors que le Vatican a été à nouveau accusé d'avoir fermé les yeux sur des accusations d'abus sexuels.

Le président mexicain Felipe Calderon a convié huit personnes à s'entretenir avec le Saint-Père, dont la soeur d'un étudiant mort d'une balle perdue lors de tirs dans une rue, une personne longtemps retenue prisonnière par un gang ou encore des proches d'un policier mort dans la lutte contre les «narcos».

Durant le vol en provenance de Rome, le pape avait évoqué le thème de la drogue devant les journalistes qui l'accompagnaient, jugeant qu'il fallait faire «tout notre possible pour combattre ce mal destructeur contre l'humanité et notre jeunesse.»

Ces cinq dernières années, les violences liées au trafic de drogue ont fait plus de 50'000 morts dans le pays latino-américain.

Abus sexuels

Benoît XVI a par ailleurs évoqué indirectement le thème des abus sexuels sur des mineurs lors d'une intervention à Guanajuato. «Je souhaite élever ma voix pour inviter chacun à protéger et à prendre soin des enfants, afin que rien ne puisse effacer leur sourire», a dit le souverain pontife devant des milliers de Mexicains.

Le souverain pontife s'est attaché à rencontrer des victimes d'actes de pédophilie à Malte, aux Etats-Unis ou en Australie, mais aucun entretien de ce type n'est prévu au Mexique, où le pape séjourne jusque lundi.

La première journée de Benoît XVI au Mexique a été assombrie samedi par de nouvelles accusations selon lesquelles le Vatican aurait dissimulé pendant des décennies des preuves d'actes pédophiles de la part du père Marcial Maciel, fondateur de la congrégation de la Légion du Christ, l'un des plus célèbres prêtres mexicains.

La hiérarchie catholique a ignoré les plaintes

Dans un ouvrage intitulé «La voluntad de no saber» (La volonté de ne pas savoir), les auteurs affirment avoir eu connaissance de plus de 200 documents confidentiels issus des archives du Vatican. Selon eux, ces documents montrent que la hiérarchie catholique a ignoré les plaintes reçues au sujet de la consommation de drogue et des agressions commises contre des séminaristes par le défunt

Benoît XVI doit célébrer dimanche vers 10h00 (18h00 suisses) une messe à laquelle sont attendues des centaines de milliers de fidèles. Il se rendra à Cuba lundi. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!