15.10.2020 à 06:11

NeuchâtelVictoire au tribunal pour une bise de confinement

Une apprentie a eu raison de contester sa prune pour infraction aux normes anti-Covid. Elle a été divisée par quatre.

de
Francesco Brienza
Mi-mai, les rassemblements de moins de 5 personnes devaient respecter des distances strictes. 

Mi-mai, les rassemblements de moins de 5 personnes devaient respecter des distances strictes.

KEYSTONE

Drôle d’affaire que celle traitée hier par la justice. Notamment parce que le délit jugé n’existe plus. Une apprentie de 19 ans comparaissait pour n’avoir pas respecté 2 m de distance avec trois copines. C’était lors d’une soirée au bord du lac, le 15 mai dernier. Une éternité en matière de Covid-19: les rassemblements de plus de 5 personnes étaient alors interdits et le port du masque était à peine recommandé dans les trains.

Situation schizophrénique

Après un premier avertissement de la police quelques minutes auparavant, la prévenue a été prise en train de faire la bise à une amie. «C’était un réflexe, a juré la jeune femme hier. En aucun cas je n’ai eu l’intention de désobéir. C’était le début du déconfinement…»

Même le juge a relevé le côté schizophrénique de la situation. «Je sais que c’est pénible, surtout pour les jeunes, a-t-il souligné en se montrant pédagogue. D’autant plus que le délit n’est plus d’actualité. Mais cela pourrait revenir. Il faut donc s’en tenir aux règles.»

Pas de désobéissance

Si elle n’a jamais nié sa faute, c’est le montant de l’amende qui a poussé la Neuchâteloise à s’y opposer et qui l’a conduite de fait devant le Tribunal. «En 2e année d’apprentissage, 400 francs, ça représente la moitié de mon salaire», a-t-elle plaidé, sous les yeux de ses proches.

Le juge unique a été sensible aux arguments avancés par la jeune femme. Il n’a finalement pas retenu l’accusation de désobéissance à la police et a ramené l’amende à 100 francs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
484 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Quel dommage

15.10.2020 à 10:01

@20 Minutes. Vous auriez dû ouvrir les commentaires sur l'escapade des ânes en VS. D'abord parce-que c'est chou. C'est amusant et nous en avons besoin. Mais surtout, imaginez toutes les drôleries que nous aurions pu écrire; imaginez... des ânes?

Question

15.10.2020 à 09:50

On parie que comme a l’époque du prohibitionnisme ils vont ouvrir des bars clandestins ?

Dr Maboule

15.10.2020 à 09:50

Ce qui serait intéressant, si le glaive de la justice cherche de l'action, c'est bien de pourfendre les entreprises ayant commercialisés des masques défaillants. À voir la dernière enquête, ça ne choque pourtant pas grand monde et comme le rappelle ma boutade de quelques mois: J'ai demandé à Mère-Grand de me tricoter un masque en grosses mailles à la place de chaussettes😜