Giro: Victoire de l'équipe Orica, Gerrans en rose
Actualisé

GiroVictoire de l'équipe Orica, Gerrans en rose

La formation Orica a remporté samedi après-midi la première étape du Tour d'Italie cycliste, un contre-la-montre par équipes de 17,6 kilomètres à Sanremo.

Le vainqueur de l'étape du jour.

Le vainqueur de l'étape du jour.

La formation Orica GreenEdge a remis ça sur le Giro. Vainqueur de la 1ère étape l'an dernier à Belfast, la formation australienne en a fait de même à San Remo, où a débuté samedi l'édition 2015 par un contre-la-montre par équipes.

Tandis que Svein Tuft - forfait cette année après s'être blessé au poignet sur le Tour de Romandie - avait pris le maillot rose en 2014, cet honneur est revenu samedi à Simon Gerrans. L'Australien a été le premier à franchir la ligne dans cette équipe toujours aussi efficace dans ce type d'exercice.

Vainqueur notamment de Milan - San Remo (2012) et Liège-Bastogne-Liège (2014), Simon Gerrans n'avait encore jamais porté le maillot rose. Le coureur de Melbourne avait, en revanche, endossé le maillot jaune du Tour de France en 2013 à l'issue (déjà !) d'un contre-la-montre par équipes.

«Toute l'équipe mérite ce maillot, j'aimerais pouvoir le partager en neuf», a relevé l'Australien sans avoir besoin de souligner les références de sa formation dans le contre-la-montre par équipes. Depuis l'inscription de l'épreuve au programme des championnats du monde, Orica a toujours pris place sur le podium (3e en 2012, 2e en 2013 et 2014).

Cette saison, Simon Gerrans n'avait pas pu défendre ses chances dans les classiques suite à deux chutes, à l'entraînement en décembre (clavicule) puis aux Strade Bianche (radius). Le vétéran de 34 ans avait toutefois prouvé qu'il revenait en forme sur le Tour de Romandie, où il avait préparé les sprints victorieux de Michael Albasini.

Avec cinq coureurs déjà sacrés l'an dernier en ouverture du Giro (Matthews, Hepburn, Lancaster, Weening, Durbridge), Orica a devancé de 6 secondes la formation Tinkoff d'Alberto Contador. L'Espagnol a ainsi réussi la meilleure opération entre les candidats au classement général.

Contador a notamment pris 6 secondes à l'Italien Fabio Aru, troisième de l'étape avec l'équipe Astana. Le Colombien Rigoberto Uran (Etixx) a cédé 12 secondes à Contador et l'Australien Richie Porte (Sky) a concédé pour sa part 20 secondes.

IAM se défend bien

Côté suisse, la formation IAM (avec notamment Sébastien Reichenbach) s'est bien défendue en prenant le 6e rang à 25 secondes d'Orica. L'équipe américano-suisse BMC s'est classée juste derrière, dans le même temps que IAM.

Dimanche, la deuxième étape relie Albenga à Gênes, sur un parcours de 177 kilomètres favorable aux sprinteurs. Avec, pour finir, deux tours d'un circuit de 9,5 kilomètres dans la ville de naissance de Christophe Colomb. (ats/afp)

Ton opinion