Actualisé

Législatives en AutricheVictoire de la gauche confirmée

La commission électorale autrichienne a publié lundi soir les résultats définitifs des législatives anticipées du 28 septembre.

Elle a confirmé la victoire du parti social-démocrate SPÖ de Werner Faymann.

D'après les résultats définitifs, qui incluent plus de 560 000 votes par correspondance, le SPÖ est arrivé en tête avec 29,3 % des voix (57 sièges), devant les conservateurs de l'ÖVP 26 % (51), l'extrême droite du FPÖ 17,5% (34) et du BZÖ 10,7% (21) et les écologistes de Die Grünen 10,4% (20).

La participation s'est établie à 78,8% des 6,3 millions d'électeurs, en légère hausse par rapport au précédent scrutin de 2006 (78,5%).

Avec le comptage des votes par correspondance, les écologistes et les conservateurs ont tout deux gagné un siège par rapport aux résultats provisoires, au détriment respectivement du SPÖ et du FPÖ.

Selon l'usage, le président de la République Heinz Fischer doit charger mercredi le chef du parti vainqueur, Werner Faymann, de former le futur gouvernement.

Il a à plusieurs reprises fait part de son souhait de former une nouvelle grande coalition gauche-droite avec l'ÖVP, à l'instar de celle dont l'échec a conduit aux législatives anticipées du 28 septembre.

Le nouveau chef de la droite Josef Pröll a, en revanche, laissé toutes les options ouvertes : participation au gouvernement avec le SPÖ, alliance avec l'extrême droite ou bien passage à l'opposition.

Parmi les autres options évoquées dans la presse, la répartition finale enlève la possibilité d'une coalition entre le SPÖ et le FPÖ, envisageable sur la base des résultats provisoires, les deux partis ne rassemblant plus la majorité absolue des 183 sièges de l'assemblée.

Ce scrutin a vu les deux principaux partis SPÖ et ÖVP réaliser leurs plus mauvais résultats à l'échelle nationale depuis 1918 et la naissance de la première république autrichienne, tandis que l'extrême droite a dépassé son niveau de la fin des années 1990. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!