Tour de France: Victoire de Pidcock au sommet de l’Alpe d’Huez

Actualisé

Tour de FranceVictoire de Pidcock au sommet de l’Alpe d’Huez

L’Anglais Tom Pidcock a remporté la 12e étape au sommet de l’Alpe d’Huez. Vingegaard a résisté aux assauts de Pogacar et maintient son avance au général.


Tom Pidcock n’a pas pu être rattrapé par ses poursuivants.
Tom Pidcock n’a pas pu être rattrapé par ses poursuivants.AFP

Le Britannique Tom Pidcock, champion olympique de VTT et champion du monde en titre de cyclocross, a maîtrisé jeudi la montée de l’Alpe d’Huez pour gagner en solitaire la 12e étape du Tour de France. Sur la ligne installée à 1.850 mètres d’altitude, le coureur de 22 ans a battu le Sud-Africain Louis Meintjes, autre membre de l’échappée, de 48 secondes. Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour, a pris la troisième place de l’étape, à plus de deux minutes, de loin son meilleur résultat depuis son grave accident de juin 2019.

Dans la montée finale, Pidcock a pris les devants à près de onze kilomètres du sommet. Meintjes et Froome l’ont gardé à vue mais le jeune Britannique a fini par creuser l’écart à l’approche des sept derniers kilomètres pour remporter le deuxième succès de sa carrière sur route, pour sa deuxième année chez les pros.

«C’est l’une de mes plus belles expériences. C’est juste incroyable... Obtenir ma première victoire sur le Tour de France à l’Alpe d’Huez ! Ce matin, on voulait être dans l’échappée. Je savais que je devais tenir dans le Galibier pour revenir dans la descente. Si je n’avais pas pu descendre aussi vite, je n’aurais pas pu revenir. C’était le bon scénario. Il fallait quatre à cinq minutes au pied (de l’Alpe d’Huez) pour pouvoir gagner», a détaillé le Britannique, aux anges. 

Vingegaard serein

Dans l’une des arrivées mythiques de l’épreuve, le Danois Jonas Vingegaard a résisté à deux démarrages de Tadej Pogacar et a conservé le maillot jaune de leader avec une avance intacte de 2 min 22 sec sur le Slovène.

Au lendemain de l’étape folle du col du Granon, les candidats du classement général se sont expliqués seulement dans l’ascension finale (13,8 km à 8,1%) dans cette étape de 165,1 kilomètres transformée en course de côte grand format. Pogacar a attaqué avant les quatre derniers kilomètres sans parvenir à décrocher Vingegaard. Il a essayé de nouveau deux kilomètres plus loin, pour un résultat identique.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires