Actualisé 24.07.2009 à 05:56

Kirghizstan

Victoire électorale contestée pour le président Bakiev

Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev a été réélu vendredi pour un deuxième mandat lors de la présidentielle au Kirghizstan, recueillant 89,7% des suffrages, selon des résultats partiels portant sur 30% de bulletins dépouillés.

La victoire de M. Bakiev, porté au pouvoir en 2005 par des violentes manifestations à l'issue d'élections entachées de fraudes, était largement attendue, dans cette ex-République soviétique stratégique qui héberge à la fois une base russe et une américaine.

Mais dès avant la fermeture des bureaux, l'opposition avait fait savoir qu'elle n'entendait pas accepter ces résultats, qu'elle juge truqués.

Après la clôture des bureaux de vote, jeudi, quelque 2.000 partisans de l'opposition se sont réunis pour un concert au QG de campagne d'Almazbek Atambaïev, principal rival de M. Bakiev à la présidentielle, dans les faubourgs de Bichkek.

A la lumière de projecteurs, les partisans du principal opposant s'entassaient dans la cour du bâtiment, dansant au son de la musique folkorique kirghiz, agitant des drapeaux blancs et criant divers slogans, dont «A bas Bakiev!».

Plusieurs groupes de jeunes avaient affirmé à l'AFP avoir l'intention de braver une interdiction gouvernementale et de marcher vers le centre de Bichkek, mais le concert s'est finalement terminé sans incident et la capitale kirghize était calme au moment où les résultats commençaient à tomber.

Le gouvernement avait renforcé de 5.000 hommes les effectifs de l'armée à Bichkek pour le scrutin et M. Bakiev avait lancé une sérieuse mise en garde contre toute tentative d'organiser des manifestations non autorisées.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!