Champions League: Victoire importante de l'Atlético à Milan
Actualisé

Champions LeagueVictoire importante de l'Atlético à Milan

En l'emportant sur le score de 0-1, l'équipe de Simeone a fait une très bonne opération à l'extérieur dans un match où Milan avait toutes les cartes en main pour s'imposer.

Atletico a tiré son épingle du jeu, mercredi.

Atletico a tiré son épingle du jeu, mercredi.

Venu en Italie sans grandes ambitions dans le jeu, l'Atletico Madrid a surpris l'AC Milan grâce à un but tardif de son finisseur attitré Diego Costa pour s'imposer 1-0 en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Les Milanais, qui ont touché deux fois les montants adverses, avaient pourtant su élever leur niveau pour se montrer à la hauteur du rendez-vous.

Les hommes de Clarence Seedorf, lequel faisait ses débuts comme entraîneur dans une compétition qu'il a remportée quatre fois (dont deux avec Milan), auraient même pu (dû?) remporter cette rencontre. S'ils s'étaient montrés plus réalistes devant les buts adverses. Mais la malchance (tir de Kaka sur la transversale à la 15e) ou les talents du portier international belge Courtois (notamment un miracle sur une tête de Poli qu'il a détournée sur son poteau à la 18e) ont privé les Milanais d'un succès qui leur aurait fait le plus grand bien.

Rôle de favori

Mal en point en Serie A (9e), Milan a réussi à se transcender pour livrer une performance digne de cette Ligue des champions que le club aime tant (7 succès). Il faut dire que l'Atletico n'avait semble-t-il aucune envie de se faire violence lors de ce premier acte, son entraîneur Diego Simeone ayant surtout misé sur la puissance physique (Villa et Diego sur le banc) en vue de fermer les espaces. Les Madrilènes ont finalement reçu à la 83e un salaire royal sur une tête au deuxième poteau de Diego Costa, auteur de sa 27e réalisation de la saison, la 5e en C1.

Le co-leader de la Liga abordera le match retour (11 mars) dans le rôle du grand favori pour une place en quart de finale. Les Matelassiers présenteront sans doute, il faut l'espérer, un tout autre visage pour le second acte dans leur stade Vicente Calderon. (afp)

Ton opinion