Actualisé 12.10.2008 à 17:25

Morges

Victoria Abril pimente les tubes français à sa sauce

Vendredi soir, la comédienne française d'origine andalouse
a envoûté le Théâtre
de Beausobre avec son album «Olala!».

de
Laurent Reichenbach

Cinéma, théâtre, danse et chanson: Victoria Abril excelle dans tous les domaines. Elle a naturellement choisi le Théâtre de Beausobre pour créer une ambiance reposée et douce. Pour le plus grand bonheur de ses fans, qui la connaissaient surtout au cinéma, elle a interprété son dernier album, «Olala!», rempli des rythmes qui l'ont accueillie à son arrivée en France dans les années 1980.

Sorti en 2007, cet album à l'âme française et au cœur andalou a été réalisé avec la participation de quatre familles gitanes, Los Moraos, Los Habichuelas, Los Parrilla et Los Porrinas. Hormis quelques compositions originales, on connaît par cœur toutes les reprises proposées. Pourtant, on n'a jamais entendu «Jolie môme» ainsi. «Le bal perdu» a une autre résonance, tandis qu'on a pu redécouvrir «Le jazz et la java» grâce à une bande de musiciens et de danseurs fous de flamenco.

Elle s'approprie totalement les classiques de Ferré, de Gainsbourg, de Piaf, de Vian ou de Nougaro, pendant plus de deux heures, avec la chaleur et la sensualité de l'Espagne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!