Football: Victorieux de GC, Sion respire beaucoup mieux
Publié

FootballVictorieux de GC, Sion respire beaucoup mieux

Grâce à un but de Stojilkovic, le club valaisan a signé une victoire inestimable à Zurich (1-0). De quoi préparer idéalement sa «finale» de mercredi contre Lucerne.

par
Nicolas Jacquier
Filip Stojilkovic (à droite) a délivré le FC Sion au Letzigrund.

Filip Stojilkovic (à droite) a délivré le FC Sion au Letzigrund.

Freshfocus

Trois fois déjà cette saison, Sion avait pris la route du Letzigrund pour en revenir chaque fois penaud, avec une lourde défaite dans ses bagages: 6-2 et 5-1 contre le champion, 3-1 contre GC en septembre. Trois revers démontrant l’extrême fragilité des visiteurs. Voilà qui, dans l’optique d’une course au maintien les concernant à nouveau alors qu’ils pensaient trop vite en être dispensés, supposait une réaction à l’occasion de leur quatrième passage au bord de la Limmat… Et c’est exactement ce qui s’est produit. En l’emportant 1-0 selon un schéma désormais éprouvé - contrôler d’abord pour mieux se projeter ensuite, Sion s’est donné un peu d’air puisque comptant sept points d’avance au coup d’envoi de Lucerne-Servette (16h30).

À Zurich, Grasshopper a commencé par essayer de jouer tandis que son hôte s’efforçait surtout de bien défendre. Il devait en résulter un match resté longtemps assez bizarre, sans passion ni émotions alors que l’enjeu dépassait pourtant le cadre d’aimables retrouvailles. Dans ces conditions, on allait plus entendre les chants des fans valaisans que vibrer à la qualité du spectacle présenté. Hormis un ballon en profondeur qu’Itaitinga ne parvint pas à exploiter, le seul embryon d’occasion de la période initiale survint pour Sion quand Schmid faillit tromper son portier après qu’il eut manqué une pointure à Stojilkovic pour dévier un centre-tir (42e). Trop pauvre pour espérer alors plus. Sensiblement meilleur dans son expression, GC devait se ménager plusieurs chances - Fickentscher repoussant la plus nette (une frappe précise d’Arigoni) juste avant le retour aux vestiaires.

Un grand pas vers le maintien

Après un poteau zurichois trouvé dès la reprise par Bonatini, dont le tir avait été dévié par Ndoye, le match devait changer de rythme, avec plus d’espaces et plus d’occasions aussi. Fickentscher détournait en corner un violent essai de Bolla. Pas en reste, Moreira se fit l’auteur d’un monstrueux réflexe devant Stojiklovic dont le tir avait le poids du 1-0 (55e).

Un quart d’heure plus tard, le gardien ne pouvait rien sur la reprise en pivot du No 17, trouvé par Baltazar, lui-même servi par une percée de Benito. En dépit d’une chaude alerte dans les arrêts de jeu alors que Moreira campait dans les 16 mètres adverses, les Valaisans devaient tenir jusqu’au bout.

Grâce à sa solidarité, l’état d’esprit qu’il a su afficher et une possible prise de conscience, Sion s’est ainsi mis dans les meilleures disponibilités avant sa «finale» de mercredi à Tourbillon. Une victoire reste une victoire mais il faudra néanmoins patienter encore un peu pour en mesurer la portée et connaître l’exacte valeur de ces trois points. Surtout si d’aventure Lucerne l’emportait tout à l’heure contre Servette.

Quoi qu’il arrive, c’est déjà malgré tout un grand pas vers le sauvetage.

Grasshopper - Sion 0-1 (0-0)

Ton opinion

8 commentaires