Actualisé 04.07.2006 à 20:03

Vidéastes amateurs rémunérés

Le site de partage de vidéos en ligne Eefoof.com intéresse financièrement les vidéastes.

«Les fournisseurs de contenus doivent être payés pour leur travail, vante le site. Ils ne doivent pas être exploités par d'autres.» Eefoof rémunérera les vidéastes mensuellement, proportionnellement au trafic généré par la vidéo apportée. Les sites leaders de partage de vidéo comme YouTube ou Guba n'ont toujours pas trouvé de modèle économique pour faire fructifier leur trafic et obtenir de l'argent comptant.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!