Prangins: Vieux pilier public remplacé par une borne électronique
Actualisé

PranginsVieux pilier public remplacé par une borne électronique

En primeur, une commune ose une révolution informatique. Ailleurs, on n'y pense pas. Pour l'instant.

par
Carole Pantet

«Le bon vieux pilier public n'est pas très beau, il faut l'avouer.» Municipale à Prangins, Violeta Seematter ose s'attaquer à une véritable institution.

La vitrine surplombée des armoiries du village accueille depuis des décennies les mises à l'enquête, l'agenda des tirs militaires, les mariages ou encore les informations sanitaires. «Nous devions de toute façon penser à changer le mobilier, alors nous avons réfléchi à ce qui pourrait être plus esthétique», poursuit-elle.

C'est finalement sur une borne informatique que la Municipalité a arrêté son choix, non sans s'être assurée auprès de la préfecture de la légalité d'une telle révolution. L'investissement représente quelques milliers de francs et la future borne ressemblera à celle utilisée par les CFF. L'appareil sera installé mi-avril.

Pionnier en Suisse, Prangins va-t-il lancer une mode? Lausanne n'est en tout cas pas séduite. «Nous restons attachés au papier pour le moment, insiste le secrétaire municipal, Philippe Meystre. Cela permet de voir d'un coup d'oeil tout ce qui est affiché.» Il n'exclut pas, par contre, que le pilier public soit un jour aussi visible par internet.

A Yverdon, une grande réflexion est en cours autour de la communication dans la cité. Rien n'est donc figé. A Vevey, il n'est pas prévu que les bornes installées en 2008 et qui offrent des informations sur la commune remplacent à terme le pilier public.

Ton opinion