Affaire Karachi: Villepin entendu par le juge mardi
Actualisé

Affaire KarachiVillepin entendu par le juge mardi

Dans l'affaire Karachi qui secoue la France, l'ex Premier ministre Dominique de Villepin était de nouveau entendu mardi par la justice.

Dominique de Villepin était entendu par la justice, mardi.

Dominique de Villepin était entendu par la justice, mardi.

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin est entendu mardi matin par le juge d'instruction Marc Trévidic, saisi de l'enquête sur l'attentat de Karachi en mai 2002 qui a fait 15 morts, dont 11 Français travaillant pour la Direction des chantiers navals (DCN), a-t-on appris de source judiciaire. Jeudi dernier, M. de Villepin a été entendu plus de quatre heures par le juge Renaud Van Ruymbeke saisi du volet financier de cette enquête.

A l'issue de son audition, celui qui fut secrétaire général de l'Elysée, entre 1995 et 2002, a déclaré à la presse qu'il n'y avait selon lui aucun lien entre l'arrêt des commissions et l'attentat contre le personnel de la DCN.

Toutefois, selon lui, les éventuelles rétro-commissions liées à ce contrat auraient servi à financer les partis soutenant la campagne d'Edouard Balladur, alors Premier ministre.

La piste des commissions

L'arrêt de ces commissions, qui auraient pu donner lieu à des rétro-commissions, ont été bloquées à la demande du chef de l'Etat, Jacques Chirac, élu en 1995. Celui-ci avait demandé des enquêtes sur des contrats qui auraient pu donner lieu à des rétro-commissions.

Si dans un premier temps la piste islamiste a été privilégiée, l'hypothèse d'un attentat lié à l'arrêt de commissions est prise au sérieux par les enquêteurs. Mais pour l'instant, rien ne vient étayer cette piste. (ap)

Ton opinion