Jura: Vin en fraude: la douane blanchit le chef de la police
Actualisé

JuraVin en fraude: la douane blanchit le chef de la police

Une rumeur persistante accusait Henri-Joseph Theubet d'avoir importé du vin en catimini. Les gardes-frontière ont démenti.

par
Nando Luginbuhl

«Nous avons reçu le courrier hier ou avant-hier de la part des gardes-frontière, explique à «20 minutes» Hubert Thalmann, chef de la gendarmerie. Ces documents prouvent que les allégations concernant le commandant sont totalement infondées.»

Ce courrier provient de la direction des douanes. Henri-Joseph Theubet a en effet dû leur demander des preuves qu'il n'avait pas cherché à faire passer illégalement 150 bouteilles de vin à la douane de Boncourt ou de Bâle. Si le chef de la police a été obligé de demander une enquête officielle, c'est que la rumeur, chronique, circulait même, selon nos informations, dans les travées du parlement jurassien.

Qui peut se permettre de lancer de tels bruits, s'ils sont infondés? «Vous savez, le Jura est un petit canton. Des personnes médiatisées comme le commandant ont vite fait de susciter des médisances», explique Hubert Thalmann.

Henri-Joseph Theubet était l'un des accusés dans l'affaire des BMW, dans laquelle des policiers s'accordaient des rabais pour des voitures privées. Le commandant avait finalement été acquitté. Son accusateur d'alors était Yves Maître, le procureur en charge de l'affaire. Ce magistrat a démissionné au moment de la récente affaire des sites pornos dans l'administration. Henri-Joseph Theubet n'était pas en mesure de répondre à nos questions jeudi.

Ton opinion