01.01.2018 à 10:45

Nigeria

Vingt-cinq bûcherons tués par Boko Haram

Les djihadistes nigérians ont abattu plusieurs bûcherons dimanche, qu'ils accusent d'espionner pour le compte de l'armée.

L'attaque a eu lieu dans l'Etat du Borno, dans le nord-est du Nigéria.

L'attaque a eu lieu dans l'Etat du Borno, dans le nord-est du Nigéria.

Keystone/Archive

Des djihadistes de Boko Haram ont tué samedi 25 bûcherons dans un village de l'Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria, selon un nouveau bilan établi dimanche auprès de témoins. Les assaillants ont ouvert le feu sur les victimes et ont brûlé trois camionnettes chargées de bois.

«Nous étions 53 villageois de Bakin Muna à nous rendre sur le site d'abattage du bois, mais seulement 28 sont rentrés sains et saufs», a indiqué un bûcheron qui a survécu à l'assaut.

«Quatre corps ont été trouvés dans un premier temps, mais l'équipe de recherche a ensuite découvert 21 autres cadavres», a confirmé un autre bûcheron. Les assaillants étaient seize, montés par deux ou par trois sur six motos, selon son témoignage.

Accusés d'être des espions

Les djihadistes cibleraient tout particulièrement les bûcherons, qu'ils accusent d'espionner pour le compte de l'armée ou des milices. Trois bûcherons avaient été décapités en août à 40 km de Maiduguri et huit abattus en avril à 10 km de la capitale de l'Etat du Borno.

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, qui lance des attaques et commet des attentats-suicides au Nigeria, mais aussi dans les pays voisins comme le Cameroun, le Niger et le Tchad, a provoqué la mort d'au moins 20'000 personnes et en a déplacé plus de 2,6 millions. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!