Grande-Bretagne: Vingt coups de couteau pour un statut Facebook
Actualisé

Grande-BretagneVingt coups de couteau pour un statut Facebook

Un Britannique de 45 ans a massacré l'amant de sa compagne après avoir découvert l'adultère sur le réseau social. Le tueur jaloux a été condamné à perpétuité.

«Je suis très en colère. Je n'arrive pas à dormir, elle et Dan ont couché ensemble chez lui la nuit dernière. Tellement désolée Rob.» Ce statut, c'est Victoria, la petite amie de Dan, qui l'a écrit sur Facebook. Selon le «Daily Mirror» repris par «Metronews», la femme trompée a ainsi prévenu de manière très directe Rob, compagnon de Stephanie, qu'il était lui aussi cocu.

Furieux, le Britannique s'est alors procuré un couteau avant de se ruer au domicile de Dan à Elland, dans le centre de l'Angleterre. Pendant que l'amant dormait, le tueur jaloux l'a poignardé à vingt reprises: sept fois à la gorge et treize au ventre.

Stephanie se trouvait toujours chez Dan quelques secondes avant le meurtre. Elle est parvenue à se cacher dans la salle de bains. Alors que Rob quittait les lieux après son crime, il a demandé à Stephanie: «Et maintenant, tu le trouves comment, ton petit-ami?» Au moment de son arrestation, le tueur a demandé aux policiers si sa victime était bien morte.

Durant le procès, le juge a lu une lettre dans laquelle Rob suggérait que cette histoire soulignait «les effets néfastes» de Facebook. Aucune circonstance atténuante n'a cependant été retenue: le meurtrier a été condamné à la perpétuité.

Ton opinion