Coronavirus en France: Vingt élèves d’un même lycée ont perdu un parent: «Angoissant»
Publié

Coronavirus en FranceVingt élèves d’un même lycée ont perdu un parent: «Angoissant»

Les enseignants d’un lycée de Seine-Saint-Denis, où la situation sanitaire est alarmante, ont interpellé Emmanuel Macron. Ils réclament la fermeture de l’établissement.

lls sont à bout. Jeudi, les enseignants du lycée Eugène Delacroix à Drancy (Seine-Saint-Denis) ont adressé une lettre à Emmanuel Macron pour l’informer de la «situation alarmante» qu’ils sont en train de vivre. Dans cette missive, les professeurs expliquent que, depuis la rentrée scolaire du 1er mars, les cas de positivité au Covid-19 se multiplient. Il y en aurait 54 parmi les élèves, deux au sein de la direction et une vingtaine parmi les enseignants, sans parler des cas contacts.

Plus de 20 élèves du lycée ont perdu un membre de leur famille. «Il nous semblait qu’il fallait sonner l’alarme pour qu’on soit un peu écoutés», explique à BFM TV Fabrice Morel, membre du corps enseignant. Les professeurs demandent au président français de fermer l’établissement «pour une durée de quinze jours minimum». Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des médecins de France, abonde: «La solution, c’est de se mettre rapidement au télé-enseignement et de fermer ce lycée […] c’est un super cluster et ça ne va pas s’arrêter», estime-t-il.

Cinq classes ont déjà dû être fermées, de nombreux parents refusant d’envoyer leurs enfants au lycée. Les enseignants exercent leur droit de retrait depuis mardi dernier. «On se dit qu’à tout moment on peut avoir le Covid, le filer à nos parents qui eux le fileront à toute la famille, c’est un peu anxiogène», confie à LCI Maïssa, qui fréquente ce lycée. «Mentalement, comment peut-on continuer à travailler? Comment rester concentré quand on entend que le parent de tel ou tel élève est décédé parce qu’il a eu le Covid?» demande de son côté une maman d’élève.

(joc)

Ton opinion